Sport


Escrime : la Naborienne Camille Keller aux championnats du monde

Escrime : la Naborienne Camille Keller aux championnats du monde

crédit photo : Augusto Bizzi

A 19 ans, cette épéiste originaire de Saint-Avold s’envole aujourd’hui au Caire, en Egypte, pour les championnats du monde M20.

Cela faisait plus d’un an qu’elle n’avait pas pris part à une compétition officielle. Du 9 au 12 avril prochains, l’épéiste Camille Keller sera en Egypte pour des championnats du monde M20 où elle compte bien ne pas faire de la figuration.

Ce n’est pas la première fois que la jeune escrimeuse participe à une compétition internationale. Et elle n’a pas été totalement surprise par cette sélection :

J’attendais un petit peu cette nouvelle parce que même si on n’a pas eu de compétition depuis un an à cause de la crise sanitaire, on a fait des compétitions internes, entre nous. Et j’ai fait de bons résultats. Donc je pouvais avoir une chance de me qualifier pour ces championnats du monde.

Tombée dans l'escrime à l'âge de 4 ans

Comme tout sportif, il a fallu s’adapter en cette année de pandémie. Heureusement, Camille Keller a pu continuer les entraînements.

Nous on a eu la chance en tant que sportif de haut niveau de pouvoir continuer à s’entraîner donc c’était une chance rarissime. Et après au niveau des compétitions internes on en a fait deux. La première s’est déroulée à l’INSEP à Paris où j’ai fini deuxième. Et après on a fait une autre compétition à Bordeaux, au Pôle France de Talence et j’ai fini cinquième. Après sinon j’ai pu m’entraîner au Pôle à Bordeaux, du lundi au vendredi donc j’ai pu bien me préparer.

C’est donc en Gironde que la jeune femme vit la plupart du temps, entre sport et études.

Mais c’est bien en Moselle que tout a commencé pour elle. Elle avait alors 4 ans lorsque l’escrime est entrée dans sa vie.

C’était une amie de la famille qui m’a initiée toute petite qui m’a dit « viens essayer », au club de Saint-Avold. Et depuis je n’ai plus jamais arrêté et j’ai fait beaucoup de compétitions. Donc je suis tombée dedans toute petite.

A 19 ans, la jeune femme, dont la famille vit en Moselle, participera en individuel et en équipe à ces championnats du monde. Et elle a de grandes espérances :

Je suis très ambitieuse pour ces championnats du monde car je me suis entraînée très dur, j’ai travaillé très dur. Et j’espère finir dans les 16, voire les huit meilleures.

 

Laurie Veyrier

| mardi 6 avril 2021 à 05:36 - Mise à jour le 8 avril 2021 à 15:43

Actualité

Que faire face à la prolifération des chenilles urticantes ?

21/06/2021

Actualité

Régionales : Jean Rottner en tête dans le Grand Est

21/06/2021

Actualité

Départementales : Les résultats dans les cantons de Moselle-Est et d'Alsace Bossue

21/06/2021

Actualité

Jonathan Fournel et son piano, un talent made in Insviller

21/06/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.