Actualité


Frauenberg : Aloys Hauck, un homme qui aura tout fait pour sa commune

Frauenberg : Aloys Hauck, un homme qui aura tout fait pour sa commune

L’ancien maire de Frauenberg est décédé. Dimanche, Aloys Hauck, 68 ans, a quitté les siens des suites d’une maladie.

Le sexagénaire a tout donné pour sa commune en ce 21ème siècle.

Il était disponible et il restera gravé dans la mémoire des habitants -  Lucien Dorschner, le nouveau maire

Aloys Hauck a géré de nombreux chantiers et rénové le village de fond en comble. On peut parler du stade, du centre du village, des écoles, de la restauration du château avec le loto du patrimoine…

Pour son engagement, il a reçu l’année dernière la médaille d’or régionale, départementale et communale. Il a été également fait maire honoraire de Frauenberg, il y a quelques temps.

Olivier Béard, président de l’interassociation, l’a côtoyé pendant 20 ans. C’est même Aloys Hauck qui l’a marié pour l’anecdote. L’ancien maire était très actif dans le monde associatif, il était membre de toutes les associations.

Il était très investi dans la vie associative, il a fait naitre des associations comme l’Association pour la Sauvegarde du Château et du Patrimoine de Frauenberg ou encore plus récemment Les anciens élus de Frauenberg.

Aloys Hauck est aussi à l’initiative de la fête du pont qui est très réputé dans le secteur. Un homme investi et sans langue de bois.

C'était une personne directe, qui ne tournait pas autour du pot. S'il n'aimait pas quelque chose qu'on avait fait ou prévu, il le disait directement. Mais à tout moment, si on avait un souci ou une question, il était là.

Mais Aloys Hauck était aussi un bon vivant. Originaire de Dieding, il aimait sortir avec ses amis, avec notamment un certain Céleste Lett, ancien maire de Sarreguemines.

J'étais bouleversé parce que, Aloys, au-delà des relations politiques que nous avons pu avoir, était d'abord un ami, quelqu'un que j'ai cotôyé dans ma jeunesse à Dieding. On faisait souvent la fête avec son cousin Claude Kalis, décédé il y a deux ans. On ne savait pas à cette époque-là, je parle des années 1969-1970,  on ne savait pas qu'un jour on serait ensemble dans un combat, celui de la politique.

Aloys Hauck était engagé en politique mais aussi dans sa vie professionnelle. Il était cheminot, syndiqué à la section locale CFTC mais surtout président des prud’hommes de Sarreguemines.

Cédric Kempf

| mercredi 7 avril 2021 à 12:47 - Mise à jour à 13:03

Actualité

Restos du cœur : Un bilan positif après la collecte

13/04/2021

Sport

En Moselle, les supporters du PSG ont des arguments pour croire au titre en Champions League

13/04/2021

Actualité

L’ARS Grand-Est lance un appel à renforts pour les hôpitaux

12/04/2021

Actualité

Diebling : un braquage à main armée au supermarché Colruyt

12/04/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.