Actualité


À la recherche du coucou !

À la recherche du coucou !

Au printemps, la nature se réveille et les fleurs poussent un peu partout. Certaines sont même comestibles, c’est le cas du coucou connu aussi sous le nom de primevère officinale. Nous avons suivi Damien Schuhler, le fondateur de la société Patrimoine Vivant Sarreguemines dans une balade champêtre.

Son N°1 - À la recherche du coucou !

C’est greffé à un petit groupe d’amis, venu pour en savoir plus sur le coucou, que nous empruntons un chemin de randonnée à Folpersviller. Avant même la cueillette, on commence toute de suite par une dégustation. Damien Schuhler nous fait goûter une infusion à base de la fameuse primevère officinale.

Valérie habite à Sarreguemines, c’est elle qui a entraîné ses voisins et amis pour cette matinée cueillette.

Depuis le premier confinement, je suis plus sortie dans mon jardin, j’ai plus envie de me reconnecter à la nature, de cultiver et de faire plus attention à ce qui pousse autour de moi.

La pause terminée, on repart à la recherche de nos coucous.

Alors on se dirige vers un petit coin sur la route de Neunkirch à Graefinthal en allant vers le village de Bles-Guersviller. On va être sur un point qui va surplomber la vallée de la Blies avec une jolie vue.

Damien Schuhler est passionné d’histoire local. Avec sa société Patrimoine Vivant, il valorise à travers différentes actions notre patrimoine. Les fleurs ça fait partie du patrimoine ?

Complètement ! C’est ce que j’appelle les marqueurs de territoire. Je voudrais bien que, encore plus, les habitants connaissent, soient ancrés dans leur territoire, connaissent leur paysage, connaissent quelques plantes, connaissent leur nom en dialecte et en français, qu’ils sachent les utiliser et qu'ils prennent plaisir à se retrouver ensemble dans la nature.

Nous voilà arrivés dans le champ où pousse le fameux coucou. Avant la cueillette les explications.

Il suffit de tirer et la fleur vient toute seule avec son petit bout blanc. J’entendais souvent les anciens qui disaient que les gamins faisaient ça et qu’ils suçaient le sucre.

 

Les participants remplissent leurs paniers. Le coucou est surtout utilisé en infusion, mais s’il n’est pas apprécié pour son goût par tous, il l’est plus pour son symbole.

C’est quand même une des plantes annonciatrices du réveil de la nature. C’est le moment où on va avoir toute la floraison en jaune. Ces plantes jaunes, qui disent Pâque est passé et c’est le réveil de la nature.

Pour terminer cette balade, Damien Schuhler fait goûter aux participants ses préparations à base de plantes sous forme de dégustation à l’aveugle.
Sirop de sauge et de bergamote, mais aussi mousses et bonbons de fleurs sans oublier une petite goutte de liqueur pour terminer. 

Camille Bazin

| mercredi 5 mai 2021 à 05:11 - Mise à jour à 16:56

Actualité

Un centre de vaccination sans rendez-vous ouvre au B’est

02/08/2021

Actualité

Bon plan : Le mystique temple du Donon

02/08/2021

Actualité

Oeting (Ep.1) : Jean-Paul Meyer raconte l'histoire de la commune dans des livres

02/08/2021

Actualité

Bitche : Près de 200 personnes rendent hommage à Karine Schaaff

02/08/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.