Actualité


Sarreguemines : plusieurs classes touchées par le Covid, la municipalité s'organise

Sarreguemines : plusieurs classes touchées par le Covid, la municipalité s'organise

A Sarreguemines, le service des affaires scolaires à la mairie fait face au Covid dans les écoles.

Il y a encore quelques jours, 9 classes au total étaient fermées dans la ville faïencière. Avec les nouvelles mesures depuis la fin des vacances, une fermeture de classe dès qu’un cas est avéré et un renforcement des tests salivaires, on constate une présence accrue du virus chez les enfants.

Carole Didiot, adjointe au maire en charge des affaires scolaires et extrascolaires, nous fait le point en ce début de semaine.

Nous avons 5 écoles qui sont principalement concernées par les fermetures de classes. Ce sont les écoles Alice Cazal, Cité, Neunkirch et Blauberg. Une classe va réouvrir aujourd'hui et nous gardons encore 3 classes fermées jusqu'au 24 mai inclus.

Une sacrée organisation doit se mettre en place lorsque l’ARS prévient la mairie. Et ce n’est pas toujours simple.

Bien évidemment, nous contactons tous les parents. Les parents qui peuvent venir chercher les enfants viennent les chercher. Pour les parents qui travaillent, qui ne peuvent pas forcément se libérer, à ce moment-là, si ces enfants mangent à la cantine, nous assurons le repas sur place dans l'école, nous ne faisons pas bouger les enfants. On essaye de libérer un animateur des Francas qui va venir et assurer le périscolaire sur site.

Dès qu’un cas est avéré, la classe est fermée pour 7 jours et des cours à distance sont proposés pour les élèves de primaire. Une solution pas toujours simple pour les parents avoue Carole Didiot.

Les parents doivent aussi s'épuiser à la longue, surtout s'il faut encore une fois trouver des alternatives qui n'ont pas forcément. Ils n'ont pas forcément la possibilité de faire du télétravail ou avoir des papis, mamies, qui soient disponibles pour garder les enfants. Je suppose que pour le milieu familial, l'organisation du rythme familial, c'est compliqué.

Pour l’adjointe au maire, même si les mesures sont strictes, l’école devait reprendre pour le bien des enfants.

Les enfants ne doivent pas être stressés par cette crise sanitaire et donc, tout ce que l'on met en oeuvre, doit se faire dans le respect de l'enfant, dans le respect de son rythme pour ne pas le perturber. Aujourd'hui, on constate que les enfants le prennent de manière sereine, c'est aussi l'objectif que les parents soient rassurés.

La municipalité maintient le périscolaire malgré la situation sanitaire mais a mis en place des protocoles stricts pour éviter un cluster. Des mesures réussies pour le moment.

Cédric Kempf

| mardi 18 mai 2021 à 10:50 - Mise à jour à 11:03

Actualité

Bitche : L'individu suspect a été interpellé

18/06/2021

Actualité

Jean Rottner, candidat à sa succession avec la liste « Plus Forts Ensemble »

18/06/2021

Actualité

Covid-19 : La situation s'améliore nettement dans la région Grand Est

18/06/2021

Actualité

Sarrewerden : Fort Boyard n'a plus de secrets pour Guillaume

18/06/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.