Actualité


Jean Rottner, candidat à sa succession avec la liste « Plus Forts Ensemble »

Jean Rottner, candidat à sa succession avec la liste « Plus Forts Ensemble »

Dernier jour consacré à la présentation des candidats aux élections régionales pour la région Grand-Est. Ce matin, dans le Grand Réveil, nous recevions Valérie Debord, porte-parole de la liste « Plus Forts Ensemble » conduite par Jean Rottner.

Son N°1 - Jean Rottner, candidat à sa succession avec la liste « Plus Forts Ensemble »

Jean Rottner, l’actuel président de la région se présente à sa succession.

1)  Pourquoi a-t-il décidé de repartir pour un deuxième mandat ?

Nous avons un bon bilan, ce n’est pas nous qui le disons, ce sont les personnes qui ont été sondées, plus de 67% des habitants du Grand-Est considèrent que nous avons un bon bilan. Et puis, Jean Rottner, au cours de la crise sanitaire qui n’est malheureusement pas encore terminé, a pu découvrir et a pu révéler à quel point la région était importante, pour l’organisation sanitaire, pour faire en sorte d’apporter une réponse concrète à l’ensemble de nos habitants et puis aussi pour faire en sorte d’accompagner la formation, la présence des entreprises. Fort de ce bilan, nous avons envie de continuer, il a envie de continuer de servir les habitants de cette région

2) On a entendu tous les autres candidats ces derniers jours sur notre antenne. Beaucoup reprochent à M. Rottner de ne pas avoir tenu ses engagements notamment en ce qui concerne le redécoupage des régions, qu’avez-vous à répondre sur ce point ?

C’est une chose assez simple, il ne fait que respecter la loi. Ce sont les parlementaires qui ont décidé de découper les grandes régions et de les regrouper. Nous sommes dans une République, et en République, on respecte la loi et ceux qui la votent et à partir du moment où elle est votée, elle s’applique à tous.

3)  Parlons du programme, quelles sont aujourd’hui les priorités de M. Rottner et de sa liste ?

Priorité aux jeunes, qui aujourd’hui, sont ceux qui ont le plus souffert de la crise sanitaire, avec la mise en place d’un Pass Mobilité Jeune, pour tout jeune qui rentrera en formation sur la région Grand-Est. Il bénéficiera d’un chèque mobilité de 1000€, pour pouvoir payer son abonnement TER ou acheter un vélo par exemple, pour pouvoir payer son permis de conduire ou éventuellement faire un apport pour acheter un véhicule, c’est une priorité qui est pour nous extrêmement importante.

Deuxième élément, priorité aux professionnels de santé. Nous allons augmenter les formations sanitaires et médicaux sociales. 2000 infirmières en plus, 2000 aides-soignants en plus, 2000 auxiliaires de vie en plus, parce que c’est le quotidien de nos habitants qui nous intéresse et la possibilité de se faire soigner de façon équitable et de qualité sur l’ensemble du territoire.

Les questions de sécurité sont aujourd’hui, on le voit, au cœur des préoccupations de nos concitoyens. Nous avons donc décidé de mettre en place un dispositif, pour financer notamment les dispositifs de vidéosurveillance et accompagner cela à disposition des collectivités territoriales. Vous savez, que nous gérons les lycées et nous avons aussi des compétences en matière de transport, avoir la vidéosurveillance autour des lycées et autour des gares, c’est quelque chose qui est important, donc nous allons le faire parce que c’est aujourd’hui une préoccupation de nos concitoyens.

4) Début juin, Jean Rottner était en visite à Sarreguemines et dans le Pays de Bitche, est-ce qu’il y a des projets concrets pour la Moselle-Est ?

En Moselle-Est vous avez un institut de soins infirmiers, des instituts d’aides-soignantes. Vous allez pouvoir avoir aussi l’augmentation du nombre de places à destination des jeunes, des moins jeunes qui souhaiteront se former dans les métiers du sanitaire et du médicosocial et ça permettra aux personnes âgées, aux personnes handicapées qui sont sur les territoires d’avoir un personnel plus compétent à leur disposition.

5) On a beaucoup vu M. Rottner pendant cette crise sur beaucoup de médias nationaux est-ce qu’aujourd’hui cette médiatisation peut vous être profitable ?

C’est-à-dire, il est connu aujourd’hui, il est reconnu et c’est un leadeur qui permet d’entraîner une équipe. Une région doit être incarnée. Aujourd’hui, Jean Rottner incarne cette région, les gens se reconnaissent en lui tout simplement parce que, quand il a fallu entrainer, il a entrainé. Quand il a fallu dire non, il a dit non et il a aussi su défendre avant tous les intérêts de notre région. Nous nous faisons une campagne de proximité, une campagne qui avant tout, doit servir à l’ensemble des habitants de la région.

 

Camille Bazin

| vendredi 18 juin 2021 à 08:51 - Mise à jour à 11:22

Actualité

Les forêts de Sarreguemines rouvrent au public

03/08/2021

Actualité

Du soutien scolaire pour les écoliers de Forbach

03/08/2021

Actualité

Morhange : Une bourse pour attirer les futurs médecins

03/08/2021

Actualité

Oeting (Ep.2) : des savons bons pour le corps et la planète

03/08/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.