Actualité


Metz : manifestation des syndicats des soignants contre le pass sanitaire

Metz : manifestation des syndicats des soignants contre le pass sanitaire

Hier, les syndicats ont appelé à manifester dans les rues de Metz. Les syndicats souhaitaient se démarquer des manifestations du samedi qu’ils jugent trop "antivaccins". Eux, sont favorables au vaccin mais contre l’obligation vaccinale dans les entreprises.

Son N°1 - Metz : manifestation des syndicats des soignants contre le pass sanitaire

Ce que nous ne pouvons pas accepter mes camarades, c’est que les salariés soient sanctionnés, parce qu’ils ne veulent pas ou ne peuvent pas se faire vacciner. La suspension du contrat, la suspension du salaire, le licenciement ne sont pas acceptables et doivent être combattus.

Telle était la revendication première du cortège de ce jeudi 19 août. Plusieurs centaines de personnes ont répondu présentes à l’appel à manifester des syndicats, CGT, FO et Solidaires. Dimitri Norsa, le secrétaire général de la CGT Moselle revient sur les autres revendications du cortège.

Nos revendications, c’est l’arrêt de toutes les mesures antisociales comme la réforme des retraites ou la réforme de l’assurance chômage. On demande aussi la levée des brevets sur les vaccins pour que toute la population puisse en bénéficier, sans que les labos se fassent de l’argent dessus.

Parmi les manifestants, il y a Justine, aide-soignante.

Moi, je ne suis pas pour le pass sanitaire et, au mois de septembre, bah j’ai plus de travail.

Et elle est loin d’être la seule dans ce cas-là, comme l’explique Alexandre Tott, le secrétaire général de FO Moselle.

Son N°2 - Metz : manifestation des syndicats des soignants contre le pass sanitaire

Un cas, d’une aide à domicile qui nous a téléphoné en nous expliquant que son employeur lui disait, soit tu te vaccines, soit tu démissionnes. Comme elle a des soucis de santé et qu’elle a peur de se faire vacciner, elle va se retrouver dans une situation de précarité où on lui dit, bah, tu dégages demain. Bien sûr, c’est illégal, mais il y a un certain nombre d’entreprises, d’employeurs qui le font et le feront demain et c’est ce contre quoi on se bat aujourd’hui.

Pour Sarah du Centre Hôspitalier de Jury, cette obligation du pass sanitaire est illégal, un employeur n'a pas à savoir le parcours vaccinal, et même l'état de santé général, de son employé.

Son N°3 - Metz : manifestation des syndicats des soignants contre le pass sanitaire

Les employeurs maintenant peuvent demander le parcours vaccinal d’un employé, alors que, normalement, c’est la médecine du travail.   

Xavier n'est pas contre le vaccin, mais il aurait préféré avoir le choix de pouvoir attendre plutôt que d'avoir un ultimatum. Ce qui le dérange surtout avec le pass sanitaire, c'est de devoir parler de sa santé avec des inconnus.   

Son N°4 - Metz : manifestation des syndicats des soignants contre le pass sanitaire

On est contre l’obligation de parler avec des étrangers de notre santé. Est-ce que la première fois que vous abordé quelqu’un dans la rue, vous lui demandez « est-ce que tu as des hémorroïdes ? ». Je ne pense pas que ça se fait hein ! Bah là, c’est un peu ça ! On vous demande votre pass sanitaire et, de surcroit, il y a certains magasins qui vous demandent aussi votre carte d’identité, alors qu’ils ne sont pas du tout habilités ni assermentés.  

La situation des hôpitaux était déjà bien précaire, et pour Marc Reisdorf de la FO 57, et plus particulièrement du groupe SOS Santé de Saint-Avold, le covid a été la goutte de trop.

Ça a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est-à-dire que ça a été le révélateur de tous les maux des hôpitaux depuis des dizaines d’années.

Il n’y a pas encore de dates pour une prochaine manifestation organisée par les syndicats, mais tant que la situation n’aura pas évoluée, ils appelleront à manifester.

Elise Jeannelle

| vendredi 20 août 2021 à 07:24 - Mise à jour le 24 août 2021 à 14:45

Initiative

Boulay : un tatouage comme ''point final'' après un cancer du sein

19/10/2021

Société

Sarralbe : l'interdiction de certaines couleurs inquiète Manuela, tatoueuse, et ses clients

19/10/2021

Economie

Agglo de Saint-Avold : un projet de rénovation pour lutter contre les vieux logements

19/10/2021

Politique

Moselle : les règles s'allègent mais le préfet appelle au maintien de la vigilance

18/10/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.