Actualité

Théodore Gouvy, le compositeur à l'honneur pour le bicentenaire de sa naissance


par Camille Bazin
lundi 17 juin 2019 à 05:12

Photo : Camille Bazin

Vendredi c’est la fête de la musique, à cette occasion toute la semaine on vous parle de … musique !

Aujourd’hui, on s’intéresse au compositeur Théodore Gouvy. Connu et reconnu de son vivant, il est ensuite tombé dans l’oubli. Depuis 25 ans, l’institut Théodore Gouvy à Hombourg-Haut, met tout en œuvre pour faire revivre sa musique. Sylvain Teutsch, président fondateur de l’institut nous parle de ce compositeur trop vite oublié

Son N°1 - Théodore Gouvy, le compositeur à l'honneur pour le bicentenaire de sa naissance

Qui est Théodore Gouvy ?

Louis Théodore Gouvy est un compositeur français, né à Goffontaine (un quartier de Sarrebruck en Allemagne) le 3 juillet 1819 – mort à Leipzig le 21 avril 1898. Il est enterré à Hombourg-Haut en Lorraine.

Né dans une famille francophone en Sarre, Gouvy fut prussien de naissance et fut naturalisé français à 32 ans.

Gouvy vécut et écrivit longtemps à Hombourg-Haut en Moselle, chez son frère maître des forges. Il fut un homme de double culture, française et allemande, d'où il tira son inspiration et sa particularité. Bien qu'il y fût connu et reconnu de son vivant, il tomba au xxe siècle dans l'oubli.

L’institut Théodore Gouvy

L'Institut Théodore Gouvy, association à but non lucratif, a été créé en janvier 1995 dans le but premier d'œuvrer en faveur de la réhabilitation du compositeur Théodore GOUVY, et de donner une dimension supplémentaire au travail important déjà effectué par le Chœur d'Hommes de Hombourg-Haut, sous l'impulsion de son Président Sylvain Teutsch.

Il a son siège dans les locaux de la Villa GOUVY, propriété de la Ville de Hombourg-Haut. C'est dans cette belle maison de maître, construite par Alexandre GOUVY, frère du compositeur en 1855, que ce dernier a vécu les 30 dernières années de sa vie et composé ses œuvres les plus importantes.

Aujourd’hui ce lieu est ouvert au public, de nombreux trésors y sont à découvrir.

Sylvain Teutsch jouant sur le piano sur lequel a composé Théodore Gouvy