Actualité

La police nationale recrute dans le Grand-Est


par Camille Bazin
mardi 12 mai 2020 à 15:30

Photo : Shutter Stock

Face à la crise sanitaire inédite provoquée par le COVID 19, la police nationale a dû chambouler un peu son organisation concernant la formation des cadets de la République et des gardiens de la paix. Les élèves qui étaient en cours de formation initiale ont été mis à disposition des services de la police pour renforcer les effectifs locaux et les recrutements pour les prochaines promotions ont été repoussés. Ainsi, la date limite des inscriptions pour les sélections des cadets de la République, initialement fixée au 31 mars, a été reportée au 15 mai 2020.

Une formation accessible à tous

Pour devenir cadet de la République aucun diplôme n’est nécessaire. Il faut être de nationalité française, âgé de 18 à 30 ans, avoir et une bonne condition physique, avoir accompli la Journée défense et citoyenneté et être de bonne moralité.

Intégrer cette formation a un double objectif comme nous l’explique le commandant Jean-Philippe Bardé, délégué au recrutement.

Son N°1 - La police nationale recrute dans le Grand-Est

Si aucun diplôme n’est nécessaire pour intégrer le dispositif, des épreuves de sélection sont tout de même organisées.

Son N°2 - La police nationale recrute dans le Grand-Est

Douze places sont à pourvoir en Moselle et dix dans le Bas-Rhin. Si vous souhaitez postuler vous avez jusqu’au 15 mai pour envoyer votre dossier après l’avoir téléchargé sur le site internet  www.lapolicenationalerecrute.com

39 élèves gardiens de la paix envoyés en renfort dans les commissariats de Moselle

En raison de la crise sanitaire, toutes les personnes qui étaient en formation cette année ont été envoyées en renfort dans les commissariats.

Son N°3 - La police nationale recrute dans le Grand-Est

Tous les jeunes qui étaient en formation initiale ont pu être déployés dans des services de terrain en renfort pour apporter leur concours aux services territoriaux. Les jeunes en question peuvent-être des cadets de la République qui étaient en cours de formation et également des élèves gardiens de la paix. Pour tout le département de la Moselle, c’est au total 39 élèves gardiens de la paix qui ont été déployés en renfort dans les commissariats du département.