Société

Attention à l'intoxication
au monoxyde de carbone
à la maison


par Margot Benabbas
lundi 8 novembre 2021 à 10:30

On entre petit à petit dans la période hivernale et c’est à cette période que l’on constate une hausse des intoxications au monoxyde de carbone.

Son N°1 - Attention à l'intoxication au monoxyde de carbone à la maison

Capitaine Aurélie Beck - cheffe de la caserne de pompiers de Sarreguemines

Pouvez-vous nous rappeler ce que c’est le monoxyde de carbone et pourquoi est-il dangereux ?

Le monoxyde de carbone provient des appareils de chauffage ou de cuisson, qui fonctionne au gaz, au bois, au charbon ou encore à l'essence, mais en aucun cas il ne peut provenir d'un appareil électrique. Le monoxyde de carbone est un gaz qui est incolore, inodore et insipide c'est-à-dire qu'on ne le voit pas, on ne le sent pas, et il n'y a aucun impact au niveau du goût. C'est ce qui le rend dangereux et sournois.

Comment savoir, comment faire pour éviter cette intoxication ?

Les victimes présentent différents symptômes. Lors d'une faible exposition, la personne ressentira des maux de tête et des nausées. Lors d'une exposition dite moyenne, la personne ressentira des étourdissements et des vomissements, elle sera plus somnolente. Lors d'une exposition importante, la victime ressentira une grande faiblesse, elle peut s'évanouir ou convulser, et le risque c'est de sombrer progressivement dans le coma puis la perte de la vie.

Mais avant d'arriver à ces symptômes, il y a quand même des actions à mettre en place pour éviter ces expositions. Par exemple, il faut aérer les habitations au moins 10 minutes par jour, même s'il fait froid afin de renouveler l'air à l'intérieur de l'habitation. Il faut s'assurer que les grilles ou bouches d'aération soient convenablement dégagées pour que l'air puisse circuler librement. Il faut aussi entretenir les installations de chauffage, de cuisinière et de chauffe-eau. Et si possible, installer un détecteur de monoxyde de carbone.

En cas de malaise ou si l’on constate une personne inanimée à cause du monoxyde de carbone, quels sont les bons réflexes à avoir ?

Si vous êtes témoin d'une intoxication au monoxyde de carbone, il faut ouvrir dans les meilleurs délais les portes et fenêtres pour permettre la ventilation des locaux et il faut évacuer l'ensemble des habitants à l'extérieur de l'habitation. Et bien sûr, il faut alerter les secours dans les meilleurs délais en composant le 18 ou le 112.

A la caserne de Sarreguemines mais peut-être aussi de manière générale, vous intervenez souvent pour des malaises de ce type ? Vous avez des chiffres ?

Ca arrive plus particulièrement à cette saison, c'est-à-dire à l'automne quand il commence à faire froid et qu'on commence à rallumer le chauffage, et ensuite on a également des interventions de ce type en hiver. En France, les intoxications accidentelles au monoxyde de carbone touchent un peu plus de 1000 foyers, ce qui représentent un peu plus de 3000 personnes. En 2020, nous avons compté une trentaine de décès. Si l'on fait un focus sur Sarreguemines, de novembre 2020 à ce jour, nous sommes intervenus à 12 reprises pour des opérations d'intoxication au CO.

Un mot peut-être aussi sur les cheminées et appareils inflammables. C’est aussi la période où l’on constate des faits en hausse. Que faut-il faire en cas de feux de cheminées ou de feux chez soi ? Comment les éviter ? 

Alors effectivement, les interventions pour feu de cheminée viennent en corrélation avec les interventions pour intoxication au CO, généralement en fin d'automne et en hiver. Pour éviter un feu de cheminée, il faut bien entretenir sa cheminée par un ramoneur agréé au minimum une fois par an, utiliser du bois de chauffage sec et non traité, sans trop surcharger dans la serre. Eviter le stockage de produits inflammables à proximité de sa cheminée et de son conduit. Je conseille vivement aussi d'installer un détecteur de fumée dans la pièce où se trouve la cheminée, mais pas au dessus de celle-ci.

Si vous êtes témoin d'un feu de cheminée, appelez immédiatemment les pompiers au 18 ou au 112 pour une intervention rapide. S'il y a beaucoup de fumées, évacuer l'ensemble de l'habitation tout de suite, le but est d'éviter une augmentation du nombre de victimes, donc vaut mieux se mettre en sécurité, alerter et les pompiers feront le reste après.