Exercice grandeur nature pour les pompiers de Sarralbe et Puttelange - Radio Mélodie

Société

Exercice grandeur nature pour les pompiers de Sarralbe et Puttelange


par Ambre Tarin
mardi 30 novembre 2021 à 05:00

Ce week-end, les pompiers de Puttelange-aux-lacs et Sarralbe réalisaient un exercice d'envergure. L'objectif : reconstituer un accident de la route important pour s'entraîner le mieux possible.

Son N°1 - Exercice grandeur nature pour les pompiers de Sarralbe et Puttelange

Les conditions sont celles du réel.

Ce week-end c’était entraînement d’envergure pour les unités de pompiers de Sarralbe et Puttelange. Un test d’envergure avec objectif précis pour le commandant Emmanuel Welter, chef de l’unité opérationnelle de Puttelange.

Cela permet que les gens soient mis au maximum en conditions réelles, avec la nuit ce qui est totalement différent. Il y a également le contexte car en général lors d'un accident on s'attend à partir pour une ou deux voitures. 

Là ce n’était pas le cas. Au total l’accident comprenait 4 voitures et un camion.

 

Plus de 50 pompiers mobilisés pour l'exercice

Si seulement quatre officiers étaient au courant du "scénario", ce n'était pas moins d'une cinquantaine de pompiers qui étaient présents pour cet exercice. Parmi eux, Kilian, jeune sapeur-pompier.

Au début nous n'avions pas vraiment de notion, on ne savait pas exactement ce qui se passait. Ce qui m'a marqué, c'est qu'il y a beaucoup de monde, ça court un peu de partout. Nous avons des ordres, il faut s'occuper d'une victime et toujours rester focalisé.

 

Rester focalisé, mais aussi s’entraider et bien s’organiser. Cet entraînement grandeur nature était aussi l’occasion de déployer le poste de commandement, un gros véhicule rarement utilisé lors des entraînements et qui permet aux officiers de s’organiser et mettre en place les stratégies nécessaires en cas de grosse opération.

 

L'utilisation d'un drone

L’exercice a aussi permis l’utilisation d’un drone.

Nous avons volontairement simulé deux personnes qui avaient quitté les lieux et qui sont introuvables. Nous avons spécialement fait venir un drone équipé d'une caméra thermique ce qui aide à la vision notamment en pleine nuit.

 

Après plus de 3 h d’exercice, l’heure était au constat.

Dans l'ensemble, le retour est favorable. Les objectifs sont remplis, le nombre de victimes a été trouvé, la catégorisation est faite, je suis satisfait de l'exercice.

Rarement appelés pour de tels accidents, les pompiers réalisent ce genre d’exercice 1 fois par an afin de se tenir prêt si la situation se présentait.


Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.