Renforcement des règles à l'école : ''pas suffisant'' selon la FSU Moselle - Radio Mélodie

Santé

Renforcement des règles à l'école : ''pas suffisant'' selon la FSU Moselle


par Margot Benabbas
mardi 7 décembre 2021 à 08:41

On l’a appris hier soir, le protocole sanitaire à l'école va passer du niveau 2 au niveau 3 à l'école primaire. Le nombre de cas aurait explosé dans les établissements scolaires. Le taux d’incidence dépasserait les 900 chez les 6-10 ans.

Son N°1 - Renforcement des règles à l'école : ''pas suffisant'' selon la FSU Moselle

Eric Zolver secrétaire départemental FSU en Moselle

Est-ce que qu’on le constate également chez nous en Moselle ? Est-ce que l’école est un vecteur de transmission du covid ?

Tout à fait. L'école est vraiment au cœur des contaminations et le virus circule. On le voit au nombre de tests qui sont positifs dans les écoles. On le voit moins avec la nouvelle règle sur la non-fermeture des classes mais le virus circule dans les écoles, oui.

Aujourd’hui, si un cas covid est détecté, on teste la classe. Ce protocole fonctionne ?

Pour nous c'est vraiment le point noir avec les annonces hier du gouvernement il manque une chose selon nous c'est la fermeture systématique de la classe dès 1 cas positif. C'est incompréhensible qu'on ne revienne pas à cette règle-là qui existait il y a quelques mois encore. Nous on était en expérimentation en Moselle depuis quelques semaines, maintenant c'est généralisé à tout la France. Pour nous, un cas positif doit entraîner la fermeture parce que quand on teste, le premier jour il n'y a peut-être pas de cas positif mais on sait très bien qu'il peut devenir positif le lendemain ou le surlendemain. On attendait hier qu'on revienne à cette règle : 1 cas positif on ferme la classe. 

Le protocole de niveau 3 impose désormais le port du masque en extérieur et limite les activités physiques. Est-ce que ce sont les bonnes solutions que l’on adopte ? Lesquelles seraient les bonnes selon vous ?

Ce sont des solutions mais pas suffisantes. Concernant le masque en extérieur, c'est vrai que c'est difficile pour les enfants qui l'ont déjà toute la journée à l'intérieur maintenant il faudra le mettre également en extérieur. Si on doit en passer par-là on en passera par-là mais pour nous c'est pas suffisant. Il faut le dire, il y a peu de changement au niveau du protocole. Ensuite au niveau de l'EPS c'était déjà restreint.

On attendait plus de changement au niveau du protocole. Les bonnes solutions seraient de revenir à la règle "un cas positif = fermeture" il y a aussi de gros efforts à faire au niveau des tests, il faut les multiplier au niveau des écoles. Il y a des engagements ministériels qui ont été pris et on n’y est pas encore. Il y a également des efforts à faire au niveau des capteurs de CO2 qui sont quasiment invisibles dans les salles de classe.

Est-ce que les profs sont dans de bonnes conditions pour faire classe ? Quel est leur état d'esprit ? 

On fait avec. C'est difficile mais on fait avec. On rappelle la bonne tenue du masque à l'école, c'est vrai que ça peut être devenue une habitude chez les enfants mais là il y aura en plus les récréations qui est le moment où on se dépense, où on souffle un peu en extérieur. C'est vrai que le protocole avec non-fermeture des classes engendre beaucoup de travail pour les directeurs et les enseignants parce qu'il faut faire les tests à l'école, prévenir les parents etc. C'est vrai que c'est de l'attention au quotidien. Est-ce qu'on va avoir un cas positif aujourd'hui ? Comment on va gérer la situation ? C'est pas une période des plus faciles et il faut s'adapter sans cesse.


Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.