Santé

Covid-19 en Moselle : ''Nous avons atteint des sommets''


par Margot Benabbas
mardi 18 janvier 2022 à 12:17

Photo : Shutterstock

"Nous avons atteint des sommets jamais atteints jusqu'à présent". C'est avec ces mots que le préfet de Moselle, Laurent Touvet, résume la situation actuelle dans le département. Avec l'émergence du variant Omicron, le taux d'incidence grimpe à 2140 cas pour 100 000 habitants, c'est 20 fois plus qu'il y a deux mois. 2% de la population mosellane a actuellement le Covid-19. Au niveau du taux de positivité des tests, il atteint 19%, ça veut dire que 19% des tests réalisés en Moselle sont positifs. Là aussi, le chiffre est inédit.

Omicron, largement majoritaire  

Heureusement, à l'hôpital, les chiffres augmentent moins vites. Il y a actuellement 250 personnes hospitalisées dont un peu plus de 100 en réanimation. En soins critiques, selon Lamia Himer, déléguée territoriale Moselle de l'ARS Grand Est, les patients sont plutôt atteints par le variant Delta.

Mais ce variant, est en train d'être remplacé par le variant Omicron. La semaine dernière, sur les tests réalisés à l'échelle du département, 96% représentaient une suspicion d'Omicron contre 89% il y a deux semaines. 

217 classes fermées en Moselle 

Le variant Omicron est très contagieux et se répand notamment à l'école. Ainsi, selon les derniers chiffres de l'académie de Nancy-Metz, 217 classes ont dû fermer c'est-à-dire 5.3% des classes.

Pour pallier au manque d'enseignants, 31 personnes ont été recrutées depuis le début de l'année d'après Olivier Cottet, directeur académique de Moselle. 41 autres personnes avaient déjà été recrutées avant le mois de décembre. L'académie a également fait appel à des professeurs à la retraite pour renforcer les effectifs. 

En ce qui concerne les masques promis aux enseignants par le ministère de l'Education nationale, ils seront livrés en Moselle entre le 21 et le 27 janvier.  

La vaccination se poursuit 

Alors que le nombre de cas a atteint un nombre inédit dans le département, la vaccination, elle, se poursuit. Il y a notamment de nombreux Mosellans qui ont réalisé leur première injection récemment. Chez les plus de 18 ans, 91% de la population a reçu au moins une dose de vaccin contre 85% il y a deux mois. 55% des Mosellans ont déjà effectué leur 3ème dose. 

Chez les 12-17 ans, 83% des Mosellans ont au moins reçu une dose. Enfin, chez les 5-11 ans, le démarrage est plus compliqué. Un peu plus de 3000 injections ont été réalisées sur l'ensemble du territoire.