Société

''On va continuer de se battre'', les enseignants déterminés à se faire entendre à Sarreguemines


par Ambre Tarin
jeudi 20 janvier 2022 à 05:00

Mercredi les syndicats des enseignants mais aussi des parents d’élèves se sont réunis à Sarreguemines. Ils étaient une centaine à participer à la descente aux flambeaux organisée par le Snudi-FO 57.

Son N°1 - ''On va continuer de se battre'', les enseignants déterminés à se faire entendre à Sarreguemines

A Sarreguemines, les enseignants ne comptent pas abandonner leurs revendications. Hier ils étaient aussi soutenus par les parents d’élèves lors d’une descente aux flambeaux dans le centre-ville. Pour Christelle Carron présidente de la FCPE Moselle, ce soutien est évident.

Il est normal que nous soyons aux côtés des enseignants, car ce que nous voulons c'est un enseignement de qualité, que l'école soit bienveillante et efficace, et là ce n'est pas le cas.

Avec toujours la même impression du côté des parents.

Les parents ont l'impression que ce protocole ne repose que sur une seule chose, des cotons-tiges dans le nez, et les enfants en ont marre d'avoir des cotons-tiges dans le nez.

Des postes contractuels loin d'apaiser la situation

Du côté des enseignants c’est le sentiment de ne pas être entendu qui règne. La proposition de faire appel à des remplaçants des listes complémentaires est selon eux biaisée. Le problème : des postes avec des contrats à durée déterminée comme l’explique Peggy, secrétaire départementale adjointe du Snudi-FO.

Là le gouvernement leur propose des contrats de 6 mois et après on les jettera. On va continuer de se battre pour que les personnes qui sont sur listes complémentaires puissent être recrutées sous emploi fonctionnaire de l'Etat.

Les syndicats ont écrit au recteur à ce sujet et espèrent voir les choses bouger d’ici la fin de semaine. En attendant les enseignants continueront de se mobiliser et ce dès demain à Metz avant une grève nationale le 27 janvier prochain.