Politique

Circonscription de Sarrebourg :
Michel Rambour veut défendre la ruralité
et les oubliés du gouvernement


par Cédric Kempf
vendredi 17 juin 2022 à 05:06

A 74 ans, Michel Rambour est un sacré personnage. Celui qui a fait carrière 26 ans dans l'armée de l'air puis dans le privé en étant que gérant de plusieurs sociétés profite aujourd'hui d'une retraite dans la petite commune de Vannecourt dans le Saulnois. Grand-père heureux, il est aussi maire de son village de 74 habitants depuis 2020 après de multiples péripéties au sein du conseil municipal. Il s'est retrouvé à ce poste par la force des choses mais a pris goût à cette fonction pour défendre son village et la ruralité de manière générale. Le septuagénaire est aussi conseiller communautaire ou encore vice-président du syndicat scolaire de Hampont.

Un fervent défenseur de la ruralité

Sympathisant du Rassemblement National, c'est Marine Le Pen en personne qui lui a demandé de se présenter aux élections législatives. Une proposition acceptée car, selon lui, le député sortant actuel et candidat à sa propre succession, Fabien Di Filippo, n'est pas présent dans l'ouest de sa circonscription, et de façon plus globale dans le Saulnois. Il n'est par exemple jamais venu à Vannecourt, selon lui, ces dernières années.

Michel Rambour, s'il arrive à prendre place dans l'hémicycle à Paris, compte faire bouger les choses pour sauver la ruralité qui est en train de mourir. Et ça commence par des aides financières.

Son N°1 - Circonscription de Sarrebourg : Michel Rambour veut défendre la ruralité et les oubliés du gouvernement

Il y a certaines lois qu'il faut complètement changer, en particulier tout ce qui est dotation financière de l'Etat vis-à-vis des ruralités; il faut les augmenter, car, jusqu'à présent, les efforts ont été faits sur les grandes agglomérations, et depuis, je dirais des années, les communes rurales on dirait qu'on veut les détruire. Ce n'est pas normal que les grandes villes soient subventionnées énormément et que les communes pleurent pour avoir trois francs six sous.

L'autre problème majeur selon lui c'est la désertification. Les services de santé sont manquants tout comme les services publics qui disparaissent petit à petit. Un effet boule de neige, qui, avec les hausses du coût de la vie, entraineront le départ des habitants.

Son N°2 - Circonscription de Sarrebourg : Michel Rambour veut défendre la ruralité et les oubliés du gouvernement

Il suffit de faire un tour à Château-Salins et se rendre compte que c'est une petite ville qui ne vit plus. Tout est parti, la sous-préfecture, la trésorerie, la Poste, même les banques s'en vont. Quand les banques s'en vont, c'est qu'il ne reste plus grand chose et personne ne dit rien, personne ne fait rien. Le problème est que les gens qui habitent la campagne, qui travaillent à 20, 30, 40km actuellement, ils ne savent pas s'ils vont pouvoir continuer à travailler en restant habiter dans la campagne.

Le candidat RN prévoit également de monter au créneau sur les sujets des éoliennes et la loi « Climat et Résilience » concernant le "zéro artificialisation nette".

Redonner du pouvoir d'achat aux oubliés 

L'un des points que Michel Rambour peut bien défendre, c'est celui des retraites. Lui-même dans ce cas, il constate les difficultés rencontrées par cette tranche de la population.

Son N°3 - Circonscription de Sarrebourg : Michel Rambour veut défendre la ruralité et les oubliés du gouvernement

Moi je peux dire que depuis plus de 10 ans ma retraite n'a pas bougé. Si je voulais réactualiser ma retraite par rapport à l'augmentation du coût de la vie, il faudrait l'augmenter de 20% sauf que l'on nous propose, je crois, d'augmenter les retraites de 4% environ, c'était prévu en juillet mais je crois que c'est reporté. Vous voyez, ce ne sont que des promesses électorales. Compte-tenu de l'état financier de la France, parce que, comme le disait certaines personnes, "Macron a cramé la caisse", je pense que c'est vrai, donc toutes les promesses qu'il peut faire actuellement, à mon avis, c'est du vent. 

Le maire de Vannecourt dénonce aussi le manque de soutien aux classes moyennes.

Son N°4 - Circonscription de Sarrebourg : Michel Rambour veut défendre la ruralité et les oubliés du gouvernement

Les gens qui gagnent 100, 150 ou 200 euros de plus par mois que le SMIC, cela c'est les oubliés. C'est cela qui vont au boulot, c'est cela qui travaillent, et c'est cela justement qu'il faut considérer sauf qu'ils ne le sont pas. On traine, on tire tout à fait les salaires vers le bas. Ils sont tirés vers le bas pourquoi ? Parce que le SMIC c'est ce qui est le plus subventionné au niveau des aides par l'Etat.

Le RN peut changer les choses 

Selon lui, les Républicains, parti de son adversaire au second tour, ne pourront pas s'opposer au Gouvernement Macron.

Son N°5 - Circonscription de Sarrebourg : Michel Rambour veut défendre la ruralité et les oubliés du gouvernement

Je pense que c'est la seule étiquette sous laquelle on pourra faire bouger les choses. Ce n'est pas en continuant, parce que je pense que les Républicains vont complètement se marier avec la République en Marche, d'ailleurs les deux lettres commencent de la même façon, les deux c'est "LR", donc tout le monde va se marier et puis on continuera de la même façon.

Michel Rambour l'assume, il était très peu sur le terrain pour cette campagne. Un élément important en sa défaveur qu'il explique par un événement familial dramatique.

Son N°6 - Circonscription de Sarrebourg : Michel Rambour veut défendre la ruralité et les oubliés du gouvernement

J'ai eu un événement familial grave, j'ai ma belle-fille qui est décédée du cancer à 34 ans. On l'a suivie ces derniers mois jusqu'à sa fin de vie, et pendant toute cette période-là, je me suis occupé de mon fils et de mon petit-fils. J'avais largement à faire et je préférais m'occuper de ma vie familiale plutôt que de faire le reste, c'est tout.

S'il est tout de même élu ce dimanche, Michel Rambour se battra aussi pour que la fonction de député-maire puisse être à nouveau possible pour les élus des petites communes afin de rester proche des habitants.

 Au premier tour, dimanche dernier, Michel Rambour a terminé deuxième avec 21.22% des voix contre 45.98% pour Fabien Di Filippo.