Actualité


Langue française : des erreurs à ne plus commettre - Partie 2

Langue française : des erreurs à ne plus commettre - Partie 2

La langue française est loin d’être la plus simple. Elle est souvent fourbe. Et bon nombre de Français tombent dans les pièges de leur propre langue. Aujourd'hui, on vous aide à ne plus faire certaines erreurs qui font mal aux oreilles ou aux yeux.

Rouvrir ou réouvrir ?

Deux mots que l’on entend souvent, surtout vu l’actualité des derniers jours. Mais lequel est juste ? C'est « rouvrir ». On pourrait dire que « rouvrir » est plus élégant et « réouvrir » plus populaire, mais il n’en est rien. On se base sur l’Académie française qui ne reconnait pas le verbe « réouvrir ». Par contre on dit « réouverture » ou non « rouverture »… C'est simple et logique non ? 

A vélo ou en vélo ?

Faut-il écrire « nous partons en vélo » ou « nous partons à vélo » ? Toujours selon l’Académie française, la préposition « en » est plutôt réservée aux véhicules ou aux moyens de transport dans lesquels on peut s’installer, prendre place. Exemple : « je pars en voiture », « je pars en train, en avion ». La préposition « à » renvoie, elle, à l’idée de monter sur quelque chose. Donc « j’y vais à vélo » et non « j’y vais en vélo ». De même que faire une randonnée à cheval.

Une majorité des adultes aime ou aiment ?

Il y a plusieurs cas de figures. Si le collectif partitif est au pluriel, ici « les adultes », alors il faut accorder. Donc on écrira « une majorité des adultes aiment les légumes ».

Lorsque le collectif est général (c’est-à-dire quand le pronom est déterminé, « la »), le verbe doit s’écrire au singulier. On écrira donc « la majorité des adultes aime cuisiner ». Cette règle fonctionne aussi avec « la moitié », « la douzaine » ou encore « une multitude de ».

Quoique ou quoi que ?

Pour ne plus faire l’erreur, on vous donne deux règles très simples. Si « quoique » peut être remplacé par « bien que », alors on l’écrira tout attaché. Si « quoi que » s’emploie dans le sens de « quelle que soit la chose que je fasse… », on écrira « quoi que je fasse… ».

L'article, "Les erreurs à ne plus commettre, partie 1" est à retrouver ici.

 

 

 

Julie Chaput

| mercredi 13 mai 2020 à 07:29 - Mise à jour à 07:39

Actualité

Chômage partiel, le casse-tête des travailleurs frontaliers

26/05/2020

Actualité

La télémédecine de plus en plus présente dans les hôpitaux et prisons de la région

26/05/2020

Actualité

Les auto-écoles de Moselle ont repris dans le flou et sans protocole sanitaire

26/05/2020

Actualité

Sarre : Deux points de vente de tabac braqués la même nuit

25/05/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.