Actualité


Michel Roth : ''Une volonté de revenir plus souvent ici''

Michel Roth : ''Une volonté de revenir plus souvent ici''

La semaine dernière, Michel Roth était de passage sur ses terres d’origine. Le chef cuisinier originaire de Hambach,  Bocuse d’or et Meilleur ouvrier de France en 1991, tournait une émission culinaire, "Papilles", diffusée à l’automne prochain sur les chaines locales Via. Le concept : faire revenir des chefs cuisiniers dans leur région d’origine pour en faire découvrir les spécialités locales.

C'était ainsi l'occasion d'interroger l'ancien chef du Ritz sur son actualité. La reprise de ses activités, ses futurs projets, son souhait de revenir en Moselle à l'avenir, Michel Roth a répondu à nos questions.

 

Radio Mélodie. Vous êtes de retour dans la région pour un tournage qui évoque justement les terres d'origine de chefs cuisiniers. Des projets ici sont-ils envisagés ?

Sacha (Baumann, chef du restaurant la Charrue d'Or) m'a dit : "J'aimerais bien un jour qu'il y ait marqué ici Auberge La Charrue d'Or et en dessous, le restaurant de Michel Roth". Ça m'a beaucoup touché et je lui ai dit que dès que je lèverais un peu le pied, je suis d'accord avec lui, largement et avec beaucoup d'émotion. Pourquoi pas peut-être revenir plus souvent ici et une soirée dans la semaine ou deux, faire des menus avec lui bien sûr, sur des plats de Michel Roth.

Vous travaillez pour deux restaurants. Comment s'est passée la reprise post-confinement  ?

Sur Metz, nous allons ouvrir en septembre. C'est vrai que ça fait un peu long mais on sait que l'on va ouvrir sur les mêmes bases qu'avant. Ensuite, je travaille aussi dans un grand hôtel à Genève, où là nous avons ouvert depuis le mois de mai, mais pas le restaurant gastronomique. Là aussi, on ouvrira qu'en septembre. L'activité est quand même progressive car on travaille sur la terrasse, on fait une carte avec les incontournables. Mais l'hôtel est quand même au minimum. Les événements, il n'y en a pas pour le moment à part des petits. Donc il y a une reprise timide, mais nous avons beaucoup d'espérances pour l'automne.

 

Michel Roth était à la Charrue d'Or, le restaurant où il a réalisé son apprentissage, dans le cadre d'un tournage

 

Est ce que le confinement a changé votre manière de voir et de proposer de la cuisine ?

Complètement. Le confinement, comme le virus, nous a beaucoup affecté dans tous les sens du terme. Et au-delà de cette crise, il faut positiver encore une fois et il y a le côté rapprochement des gens, même si il y a le port du masque. On est quand même plus ensemble. Il y a aussi le côté proximité. Le local. C'était déjà dans l'air du temps mais là on s'est rapprochés encore plus, les gens sont allés plus souvent sur le marché. Ils ont acheté les produits qui viennent de chez eux. Tous ces éléments-là, il faut les garder, il faut même les amplifier.

Et c'est le cas dans la cuisine ?

Bien sûr, dans la cuisine. Comme je disais, le local. Travailler avec des artisans locaux, encore plus qu'avant, travailler les vraies saisons, être plus communicatif avec les gens avec qui on travaille, les gens qui sont autour de nous et bien sûr la clientèle. Plus de communion quoi ! Je pense que c'est ce qui va renforcer les gens dans la motivation et le côté moral parce que d'un côté, les gens parfois sont déçus rien que du port du masque ou que ça n'en finisse pas. Mais c'est dans ce sens-là aussi que l'on peut donner du sourire et de la motivation aux gens.

 

Et après la reprise, il y aura aussi des nouveautés pour Michel Roth. 

Il signera plusieurs cartes. La carte business d’Air France d’ici la fin de l’année, et celle d’un nouveau restaurant qui ouvrira fin septembre au BHV, centre commercial parisien. Enfin l'ancien chef cuisinier du Ritz ouvrira un nouveau restaurant, à l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle en 2021.

 

 

Laurie

| samedi 18 juillet 2020 à 11:10 - Mise à jour à 11:22

Actualité

Hambach : Le sourire de Nadine comme arme contre le cancer du sein

27/10/2020

Actualité

Petit-Tenquin : Halloween s'invite à la ferme de Zellen

25/10/2020

Actualité

Cindy Sander : « Au début, je ne me suis pas blindée »

24/10/2020

Actualité

Forbach a rendu hommage à Samuel Paty

24/10/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.