Actualité


A la veille de la rentrée, c'est toujours le flou du côté des enseignants

A la veille de la rentrée, c'est toujours le flou du côté des enseignants

Photo : Shutterstock

La rentrée scolaire c’est demain et pourtant c’est toujours le flou du côté des enseignants. La semaine dernière, le Ministre de l’Education Nationale, Jean-Michel Blanquer, a détaillé les modalités de la rentrée dans un discours. Pourtant, du côté des enseignants, à la veille de la reprise des cours, c’est toujours le flou.

Matthieu Risse, secrétaire SNUDI-FO en Moselle.

Le ministre dit qu'on est prêts mais nous en tant que syndicats on est submergés de coups de téléphone parce que les personnes se posent plein de questions et on n'a aucune réponse à leur donner donc à notre niveau, pas du tout l'impression qu'on est prêts. Il y a un grand flou et pleins de questions qui restent en suspens. 

En plus du manque de directives nationales, selon le syndicat il y a de nombreux enseignants qui n’ont connu leurs affectations que la semaine dernière, à quelques jours donc de cette rentrée particulière.

On a eu des affectations très tardives cette année pour les personnels. Il y a des personnels qui viennent d'apprendre leur affectation pour la rentrée. Donc quand on parle d'être prêts... vous comprenez bien que quelqu'un qui apprend le jeudi son affectation pour 5 jours après bon... ça va être court mais ils vont faire au mieux. 

Le syndicat attend également toujours que les salaires soient revalorisés. Matthieu Risse est également inquiet en ce qui concerne les masques puisque la semaine dernière, tous les professeurs n’en avaient pas reçus.

Il y a une partie du personnel qui est particulièrement inquiète c'est les personnels vulnérables, à risque. Ceux-là, ils avaient des autorisations spéciales d'absence avant les vacances. Aujourd'hui ce dispositif-là n'est pas reconduit. Et l'inquiétude c'est sur les moyens de protection. Les masques. Pour l'instant on ne sait pas grand chose de plus sur les masques notamment sur ces personnels-là. Le code du travail prévoit des masques de protection FFP. Pour l'instant, on nous parle plutôt de masques en tissu. Pas plus de nouvelles que ça... c'est une grosse inquiétude.  

Toujours concernant les masques, le syndicat SNUDI-FO dénonce le fait que l’école ne soit plus gratuite. Les masques étant obligatoires mais non fournis par l’Etat.

Margot Benabbas

| lundi 31 août 2020 à 04:59

Actualité

« Nous allons vers la mort des commerçants », à Sarreguemines les décisions du gouvernement ont du mal à passer

29/10/2020

Actualité

Sarreguemines : les restaurateurs en colère et résignés

29/10/2020

Actualité

Hambach : Le sourire de Nadine comme arme contre le cancer du sein

27/10/2020

Actualité

Altwiller : De la bière artisanale et familiale

27/10/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.