Actualité


Philippsbourg : Les bougies naturelles de Joël Gasser

Philippsbourg : Les bougies naturelles de Joël Gasser

A Philippsbourg dans le pays de Bitche, Joël Gasser fabrique des bougies 100% naturelles. Il les fabrique dans son atelier et les vend directement dans sa boutique.

Son N°1 - Philippsbourg : Les bougies naturelles de Joël Gasser

Ça sent bon quand on entre dans la petite boutique que tient Joël depuis un peu plus d’un an. Sur des étagères en bois, des dizaines de bougies différentes sont présentées. Dans la collection automne, on retrouve « fondant au chocolat », « pomme cannelle » ou encore « popcorn ». Tous ces parfums ont été créés par le gérant.

J'ai toujours aimé les parfums, les fleurs, mon premier métier étant fleuriste. Et c'est des odeurs qu'on garde aussi, des souvenirs d'enfance, des promenades dans le jardin avec papi, le verger, les tartes de chez mamie...  

Juste à côté de la boutique, il y a l’atelier de l’artisan où toutes les bougies sont faites à la main.

Alors j'ai mon fondeur, j'y mets ma cire qui arrive en vrac. La cire liquide arrive à une certaine température, je la laisse reposer, je prépare mes petits pots à côté. Je mets mes mèches, je les sécurise. Une fois que la cire est prête, j'incorpore mes arômes. Et après je coule pot par pot 

Il y a évidemment tout un travail au niveau des arômes.

J'ai une gamme de 300 arômes, qui sont plus ou moins fixes et avec ça je prends quelques gouttes de ceci, quelques gouttes de cela, je fais mes petits mélanges pour arriver au parfum voulu  

 

La grande particularité des bougies de Joël c’est que leur base est végétale, à partir de cire d’abeille de soja et de noix de coco. La tige est en coton bio ce qui rend la bougie moins nocive pour la santé.

Alors il faut faire attention, ça reste quand même une flamme,il y a de la combustion. Mais vous n'avez pas de CMR, pas de matière cancérigène, pas de pétrole pas de phtalate

C’est d’ailleurs pour sa mère qui ne supportait pas les bougies industrielles que Joël a décidé de se lancer dans cette aventure. Elle n’est malheureusement plus là aujourd’hui pour voir le succès de ces bougies. Joël en vend une cinquantaine chaque semaine dans sa boutique, une activité rentable qui lui permet, à 31 ans, de vivre de ses créations.

Margot Benabbas

| jeudi 12 novembre 2020 à 08:09 - Mise à jour à 09:25

Société

Saint-Avold : les Gilets jaunes mobilisés ce week-end

24/10/2021

Actualité

Le Moulin d'Eschviller se met aux couleurs d'Halloween !

23/10/2021

Sortie

Concert, kirb et Halloween : les idées de sortie du week-end

23/10/2021

Radio Mélodie

Cadeaux, bêtisier et mots doux : Joyeux anniversaire Sébastien !

22/10/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.