Actualité


Schorbach : un militaire blessé psychologiquement par la guerre

Schorbach : un militaire blessé psychologiquement par la guerre

Aurélien Dhaussy a 33 ans et vit à Schorbach. Le trentenaire souffre de SPT, stress post-traumatique après une opération militaire au Mali en 2016, avec le 16ème bataillon de chasseurs de Bitche.

Aujourd'hui, le natif de Valenciennes raconte son vécu dans un livre. Rencontre.

La vie d'Aurélien a basculé lors de l'opération Barkhane lorsqu'il se trouvait à sa base.

Alors que j'étais à la base dans un contexte tout à fait sécuritaire, on a subi un bombardement CHICOM, donc des roquettes tirées à très longue distance et l'une d'elles est tombée à tout juste 20 mètres de ma position alors que je jouais à la pétanque avec un ami.

A ce moment-là, le militaire réalise qu'il ne peut pas tout maîtriser.

Le plus gros, qui détermine votre intégrité, c'est le facteur chance. On va là-bas en espérant avoir un contrôle absolu sur la situation et sur tout ce que vous pourrez entreprendre, et au final vous vous rendez compte que ce n'est pas toujours vrai.

Son retour en France se fait avec des signes inquiétants : cauchemars, peurs, agressivité... Jusqu'au moment où Aurélien explose lors d'un repas de famille et se dispute avec son beau-père.

Dans un dernier instant de logique et de réflexion, j'ai laissé ma hargne, ma haine se déchaîner sur une porte pour ne pas blesser mon beau-père. J'ai complètement détruit la porte, je me suis cassé la main.

Aurélien prend conscience qu'il a besoin d'un suivi psychologique. Depuis juin 2019, le militaire cherche à se reconstruire et a décidé de raconter son vécu dans un livre.

J'ai décidé d'écrire un livre d'abord pour moi, parce que c'était une thérapie. Et d'autres blessés n'ont pas la facilité que je peux peut-être avoir de verbaliser ce que je ressens.

A ce jour et depuis bientôt 2 ans, Aurélien n'est plus retourné au bataillon et n'a reçu aucun appel de son unité. Il espère à travers son livre faire changer les choses pour aider les militaires en souffrance mais aussi toutes les personnes souffrant de stress post-traumatique.

D'autres questions...

Comment allez-vous aujourd'hui ?

Je vais mieux, les symptômes tendent à se stabiliser parce que je pense que les retours que j'ai pu avoir aussi m'ont permis d'avoir un second souffle.

Avez-vous encore un lien avec l'Armée ?

J'ai un lien avec l'Armée via la cellule d'aide aux blessés de l'Armée de Terre. C'est une cellule qui a beaucoup de mérite, heureusement qu'elle est là parce qu'il y a un réel suivi administratif et humain. Une étude a été publiée comme quoi on est environ 2 800 à 3 000 blessés psychiques depuis les 10 dernières années.

Avec-vous encore un lien avec le 16ème bataillon de chasseurs ?

Avec le bataillon malheureusement plus aucun contact depuis que je suis en arrêt. La cohésion et la fraternité d'armes qu'on vante sans arrêt, selon moi là, il y a un réel loupé.

Son livre "Pourquoi l'Armée m'a quitté..." est à commander en librairie ou sur Internet au prix de 18.90€.

Cédric Kempf

| dimanche 21 février 2021 à 11:07 - Mise à jour à 12:09

Actualité

Un test PCR de moins de 72h bientôt obligatoire pour passer la frontière

25/02/2021

Jeux

Ce vendredi : GAGNEZ 1000€ CASH !

25/02/2021

Actualité

Obergailbach : Delphine se lance dans les biscuits locaux

25/02/2021

Actualité

Moselle : Un chat retrouve sa famille 10 ans plus tard

25/02/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.