Actualité


On prend des nouvelles de… l’entreprise Renz de Woustviller

On prend des nouvelles de… l’entreprise Renz de Woustviller

L’entreprise Renz basée à Woustviller produit et commercialise des boîtes aux lettres. Depuis quelques années, elle mise sur le développement des boîtes à colis connectées. Après cette année 2020 qui a vu le e-commerce et le click&collect exploser, l’entreprise ne connaît pas la crise.

Des boîtes à colis pour faciliter les livraisons

Entre la fermeture des commerces et la peur virus, la crise sanitaire a profité au e-commerce et surtout à la livraison sans contact. Alain Fischer, directeur commercial et gérant de Renz France, développe sur le site de Woustviller des boîtes à colis connectées.
L’intérêt de ces boîtes, c’est qu’elles vont être destinées à plusieurs logements, mais que le dépôt de colis est complètement sécurisé, car seul le commanditaire du colis pourra ouvrir la boîte au moment de la réception. Pour Alain Fischer, cette technologie ne profite pas qu’aux géants du e-commerce.

Le Darty, le Cora du coin peut livrer, mais également le commerçant de proximité qui a son client parfois à 300m de chez lui sauf qu’aux horaires où le magasin est ouvert le résident travaille. Le client peut commander sur Internet et le commerçant peut lui livrer, via un coursier, dans la boîte à colis chez lui à la maison. C’est quelque chose qui est très favorable au commerce local et pas seulement une infrastructure ouverte à l’e-commerce.

Ces boîtes connectées peuvent accueillir tout type de colis.

On a des boîtes à pressing où le pressing du coin vient chercher le linge sale dans une boîte et vous le ramène lavé et repassé sur un cintre. On a des boîtes réfrigérées à du -18°C, du +4°C ou du +17°C. Beaucoup de systèmes réfrigérés, de click&collect, des grandes surfaces comme Carrefour ou Cora viennent de chez Renz. Si le client à des boîtes réfrigérées à domicile, c’est la commande qui vient à lui, c’est le summum du confort.

 

Un système d’ouverture universel

Avec le déploiement de ces boîtes connectées, se posait tout de même un problème : s’accorder sur le système d’ouverture afin que les livreurs puissent accéder à ces boîtes, quel que soit la marque.
Renz et son concurrent direct, Decayeux ont donc conçu un nouveau système d’ouverture universel : Open GIE.

C’est basé sur du web service. Quand un livreur, qui adhère au système, se présente devant une boîte, il va simplement scanner le QR code. Son appareil va pointer vers le système informatique de l’entreprise, UPS par exemple. UPS va alors interroger Open qui va, grâce au QR code, reconnaître la marque de la boîte et qui va à son tour demander l’autorisation au fabricant, Renz par exemple. Renz va alors reconnaître que le livreur est autorisé et va renvoyer, dans l’autre sens, un code. Ce code est envoyé au livreur, mais aussi à la boîte. Le livreur va taper le code, la boîte va le reconnaître et s’ouvrir. Et tout ça se fait en une seconde.

Un développement dans les villes

Actuellement, les boîtes à colis connectées représentent 5% du chiffre d’affaire de Renz. Dans moins de 10 ans, l’objectif est de passer à 50% de l’activité et du chiffre d’affaire. La première cible de l’entreprise a été les logements collectifs neufs et les entreprises, mais l’objectif est maintenant de toucher les maisons individuelles, et même les communes.

On a proposé un projet à la ville de Sarreguemines et je pense que ça va se faire : mettre une drive box partagée en centre-ville pour l’ensemble des commerçants de la ville. Les consommateurs pourront commander dans leurs magasins de Sarreguemines et ces magasins pourront livrer dans les boîtes. L’acheteur pourra aller chercher ça le soir quand il rentre du boulot même si le magasin est fermé. 

Camille Bazin

| lundi 22 février 2021 à 10:56 - Mise à jour à 11:09

Actualité

Un test PCR de moins de 72h bientôt obligatoire pour passer la frontière

25/02/2021

Jeux

Ce vendredi : GAGNEZ 1000€ CASH !

25/02/2021

Actualité

Obergailbach : Delphine se lance dans les biscuits locaux

25/02/2021

Actualité

Moselle : Un chat retrouve sa famille 10 ans plus tard

25/02/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.