Actualité


La ferme du Vieux Poirier à Schopperten plante plus de 2000 arbres

La ferme du Vieux Poirier à Schopperten plante plus de 2000 arbres

Les propriétaires de la ferme, Charles et Lauriane Durand, veulent pérenniser leur site. Mais pour cela, il faut planter au total 2050 arbres.

Son N°1 - La ferme du Vieux Poirier à Schopperten plante plus de 2000 arbres

L’année 2020 a été réussie pour ce couple. La clientèle s’est tournée vers des produits locaux avec la crise sanitaire. Leur meilleure année depuis leur lancement il y a 7 ans. Mais pour pérenniser leur site, il faut redonner vie à la nature en 2021.

Le but c'est de nouveau ré-ensauvager la ferme donc c'est-à-dire de créer des brise-vents, de créer de l'ombre en été, de l'humidité aussi parce que les étés sont de plus en plus chauds, de créer un abri pour les animaux parce qu'on a des porcs en plein air.

Il y a aussi des haies fourragères pour que les cochons et les petites bêtes puissent les manger. Beaucoup d’exploitations ont perdu cette nature sauvage sur le site. Pour Charles, c’est un pari sur l’avenir.

Je pense qu'on l'a perdu il y a une cinquantaine d'années sur les exploitations agricoles et on ne peut pas avoir une agriculture pérenne en 2021 sans revenir à des choses plus traditionnelles tout en gardant la modernité des machines. Je pense que les deux ne sont pas incompatibles.

Pourtant, il faudra du temps avant d’en sentir les effets.

Dans 10 ans ils seront assez hauts pour couper un peu le vent et créer assez d'ombres. C'est vraiment dans 15 ou 20 ans où on aura refait vraiment une forêt sur notre ferme.

Mais il aura fallu seulement 4 jours pour tout planter avec moins de 10 personnes. Une première phase avait déjà eu lieu en 2017.

Un projet qui a évidemment un coût mais avec l’aide de subventions.

Sur tous les arbres qu'on a planté, on est à peu près à 4000 euros. Pour protéger les arbres des chevreuils et des animaux de la ferme, il y a aussi à peu près 4000 euros de grillages.

2021 sera aussi l’occasion pour eux de terminer leurs hébergements insolites en terre crue. Ils cherchent d’ailleurs des personnes pour les aider.

Cédric Kempf

| lundi 1 mars 2021 à 05:00 - Mise à jour à 06:46

Actualité

Morhange : Une bourse pour attirer les futurs médecins

03/08/2021

Actualité

Oeting (Ep.2) : des savons bons pour le corps et la planète

03/08/2021

Actualité

Bon Plan : les incontournables de Sarreguemines

03/08/2021

Actualité

Un centre de vaccination sans rendez-vous ouvre au B’est

02/08/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.