Actualité


Sarreguemines : les tours des douanes
sont toujours là

Sarreguemines : les tours des douanes
sont toujours là

Les deux tours des douanes sont toujours en état à Sarreguemines.

Elles n'ont pas dit leur dernier mot, comme si elles avaient jeté un sort à GCM, l'entreprise de Bouxwiller, en charge de sa démolition. A 3 reprises, les travaux ont dû être reportés suite à des problèmes techniques. Les tours des sapins, "verrues" de la route de Nancy, seront encore tout en béton pendant quelques jours. La société alsacienne procédera ensuite au grignotage des deux bâtiments.

Alors la démolition en elle-même va durer environ 2 mois, donc avec la phase de démolition des tours puis le concassage. Il y avait une première étape qui était le vidage et le curage des tours, qui a duré à peu près 1 mois et demi.

Régis Glatz est le directeur général de Sarreguemines Confluences Habitat. Il nous assure que le seul désagrément que connaîtront les habitants, c'est le bruit durant les travaux. Une "couverture" protégera les habitations à proximité ainsi que le trottoir de la route de Nancy. SCH a acheté ces deux tours à la ville de Sarreguemines au prix de 25 euros. La municipalité, elle, a dû dépenser 110 000 euros pour en être propriétaire. 

Oui c'est une page qui aura duré un certain nombre de mois et d'années, de discussions avec les uns et les autres; parce-que je rappelle que, par exemple, pour l'acquisition de la deuxième tour, a été liée à une douzaine de propriétaires différents. C'était une étape qui est inscrite dans le plan Action Coeur de Ville.

Après les 2 mois de démolition, Marc Zingraff, le maire, espère vite combler le vide que laissera les deux tours.

Et bien il faut maintenant un projet qui sera porté par SCH, il faudra bien sûr consulter la population. Pas seulement en ce qui concerne le logement, mais également ce qui est structurant; c'est-à-dire, la circulation mais aussi les zones de loisirs, la promenade, la présence de la nature et la destination globale du quartier. Une étude sera donc menée.

Le coût total de la démolition s'élève à 300 000 euros, dont 100 000 euros payés par l'Etat.

Cédric Kempf

| lundi 19 avril 2021 à 16:20 - Mise à jour le 20 avril 2021 à 04:51

Actualité

Nina Kanto, le retour de la ''Lionne''

09/05/2021

Actualité

Un conseiller départemental, à quoi ça sert ?

09/05/2021

Actualité

Attentat déjoué en Moselle : Trois suspects mis en examen

08/05/2021

Actualité

12 500 euros d’aides pour les étudiants sarregueminois

08/05/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.