Actualité


Provocation à la haine : Cassandre Fristot devra s’expliquer devant le tribunal

Provocation à la haine : Cassandre Fristot devra s’expliquer devant le tribunal

Après avoir passé plus de 24h en garde à vue, Cassandre Fristot a été relâchée ce mardi 10 août en milieu d’après-midi. Elle est convoquée au tribunal de Metz le 8 septembre.

Cassandre Fristot, ancienne conseillère municipale à Hombourg-Haut, fait le buzz depuis ce week-end. En effet, samedi 7 août, lors de la manifestation anti-passe sanitaire de Metz elle a été photographiée avec une pancarte jugée antisémite. 

Sur cette pancarte des noms, et surtout le « Mais qui ? » qui trouve son origine dans une interview sur CNEWS du général à la retraite Dominique Delawarde - un des signataires de la tribune «des généraux». Le 18 juin dernier, l'ancien général était interrogé par Claude Posternak, membre du bureau politique de LREM, également invité de l'émission. Ce dernier lui demandait «qui», selon lui, contrôlait «la meute médiatique». Ce à quoi Dominique Delawarde avait répondu : «C'est la communauté que vous connaissez bien», sous-entendant la communauté juive.

Des faits passibles d’un an de prison et 45 000 € d’amende

Selon les informations de plusieurs médias, notamment, le Républicain Lorrain, Cassandre Fristot a été remise en liberté ce mardi 10 août en milieu d’après-midi à l’issue de sa garde à vue. Elle sera convoquée le 8 septembre à la barre du tribunal de Metz pour donner sa version des faits. Elle est accusée de « provocation publique à la haine raciale par affiches ou placards ». Des faits passibles d’un an de prison et 45 000 € d’amende. En garde à vue, elle avait nié le caractère antisémite de la pancarte. 

Camille Bazin

| mardi 10 août 2021 à 17:04 - Mise à jour à 17:09

Santé

Moselle : la situation sanitaire reste stable malgré une légère hausse du nombre de cas

26/10/2021

Politique

La ministre déléguée à l'Industrie voit l'avenir en vert pour la Moselle-Est

26/10/2021

Culture

Bitche : des œuvres du monde entier au cœur du centre-ville

26/10/2021

Culture

Sarreguemines : une pièce de théâtre raconte l'exil des Mosellans en 39-40

26/10/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.