La Mélodie Family


Chronique végétale : Les jours augmentent

Chronique végétale : Les jours augmentent

Podcasts audio :

Partie °1 - Chronique végétale : Les jours augmentent


Vous l’avez sans doute remarqué, mais les jours se rallongent. Depuis le 21 décembre, le solstice d’hiver, les journées s’allongent et on rentre dans la saison d’hiver. Donc, il faut se réjouir d’entrer en hiver. Tout ceci n’est pas sans conséquence sur le règne végétal, comme on va le voir.

 

Pourquoi les jours rallongent ?

 

Pour simplifier, c’est dû à la position de la terre par rapport au soleil. Notre planète tourne sur un axe incliné d’environ 23 degrés. Cette inclinaison fait qu’au moment du solstice d’été, le 21 juin, la terre est penchée du côté du soleil et que les jours sont donc plus longs. Le 21 décembre, la terre est penchée du côté opposée, donc notre hémisphère est alors moins exposé.

 

Quelles conséquences ?

 

La plus évidente est qu’on va aller vers une augmentation des températures et l’arrivée de la belle saison.

Mais le rallongement des jours va également « réveiller » la nature. La variation de la durée du jour et de la nuit, le photopériodisme, agit sur les plantes à de multiples niveaux : sur la croissance, sur l’initiation de la floraison, sur le débourrement des bourgeons, sur la germination des graines en surface. Certaines plantes ont besoin d’un nombre minimal d’heures d’éclairement pour commencer à fleurir.

 

Comment ça marche ?

 

Grâce à un pigment présent dans la plante, le phytochrome. Ce pigment est sensible à une couleur précise dans le rayonnement solaire et ainsi, détecte le changement d’ensoleillement. C’est un peu le même principe que notre œil qui contient aussi des pigments sensibles aux couleurs. Lorsque ce pigment est exposé à la photopériode adéquate (et donc reçoit assez de cette couleur, le rouge), il déclenche une cascade de réactions chimiques qui va se traduire par ce qu’on appelle trivialement le « réveil de la nature ».

 

Le rallongement des jours, un temps sacré

 

Nos ancêtres, agriculteurs, étaient de fins observateurs des cycles de la nature. Ces observations étaient vitales pour des gens qui tiraient leurs subsistances du travail de la terre.

Ce n’était pas acquis pour eux que la durée du jour allait s’allonger, d’où l’importance de tous ces rites dédiés au soleil, à la lumière, autour de la période du solstice d’hiver, où l’on espère le retour de journées plus longues, indispensables à la vie.

 

Chronique réalisée par Gilles, éthnobotaniste et mycologue. 

 

 

 

 

 

 

Radio Mélodie

| mercredi 12 janvier 2022 à 12:30

La Mélodie Family

Recette : Ramen au poulet

18/08/2022

La Mélodie Family

Livre : L'ombre du funambule

18/08/2022

Le Grand Réveil

Le panier du chef : Sole meunière

18/08/2022

Le 16h-20h

L'invité : La fête de la bière à Zetting

17/08/2022

Voir la suite