Actualité

Moselle : Des mesures pour éviter le couvre-feu


par Margot Benabbas
jeudi 22 octobre 2020 à 20:20

Photo : ZOOM, conférence de presse Laurent Touvet

Le préfet de Moselle Laurent Touvet a donné une conférence de presse ce jeudi, suite à l'annonce du Premier ministre de la mise en place d'un couvre-feu dans plusieurs départements français dont le Bas-Rhin et la Meurthe-et-Moselle. La Moselle n'est pas concernée, mais, selon Laurent Touvet, si la situation continue à se dégrader, ça pourrait être le cas dès la semaine prochaine. Il a décidé de prendre plusieurs mesures dès à présent pour éviter qu'on en arrive là. 

Les nouvelles mesures de sécurité 

Dans les 3 communes où le masque est obligatoire (Metz, Montigny-lès-Metz et Thionville), l'obligation entre en vigueur dès 7h du matin et non plus à partir de 10h. 

En ce qui concerne les 44 communes de la métropole de Metz, après concertation avec les élus, le préfet a décidé la fermeture des restaurants et bars à partir de 22h tous les soirs. 

Dans tout le département, les bars et restaurants devront obligatoirement mettre en place un cahier de rappel pour savoir qui était à quel moment dans l'établissement. 

Laurent Touvet a également décidé d'imposer la fermeture de toutes les buvettes dans les stades et enceintes sportives de Moselle. 

Enfin, le port du masque sera obligatoire à la Toussaint dans les cimetières du département. 

Toutes ces mesures entreront en vigueur vendredi à minuit (dans la nuit de vendredi à samedi). 

Le marché de Noël de Metz pourrait connaître le même sort que celui de Strasbourg 

En ce qui concerne l'événement phare des fêtes de Noël, le préfet a déclaré que "vraisemblablement, la même décision serait prise à Metz si la situation se rapproche de celle de Strasbourg". Si la situation sanitaire continue de se dégrader, il n'y aura donc pas de chalets à Metz cette hiver. 

Des chiffres en constante dégradation 

Les chiffres liés au coronavirus dans le département ne sont pas bons. Le taux d'incidence, c'est à dire le nombre de nouveaux cas pour 100 000 habitants atteint 163, soit une multiplication par 5 depuis la fin du mois de septembre. 

Le taux de positivité des tests est de 9%, il était de 2.5% fin septembre. 

A l'hôpital, 110 personnes sont actuellement hospitalisées contre 45 à la fin du mois de septembre. Il y avait 8 personnes en réanimation à ce moment-là contre 19 aujourd'hui. 

Pour éviter de passer en couvre-feu, Laurent Touvet en appelle à la responsabilité de chacun notamment dans la sphère familiale.