Société

Sarreguemines : les magistrats veulent des moyens ''dignes'' pour travailler


par Cédric Kempf
mercredi 15 décembre 2021 à 16:51

Une quarantaine de magistrats et fonctionnaires du tribunal judiciaire de Sarreguemines ont manifesté ce mercredi midi

Comme partout ailleurs dans l’Hexagone, ils réclament des moyens « dignes » pour exercer leur métier.

Son N°1 - Sarreguemines : les magistrats veulent des moyens ''dignes'' pour travailler

7550 magistrats ont signé une tribune dans le journal Le Monde, pour dénoncer les conditions d’exercice comme l’explique Véronique Le Berre, en poste au tribunal de proximité de Saint-Avold.

Juge civil de proximité devant présider des audiences de 9h à 15h sans pause pour juger 50 dossiers après avoir fait attendre des heures, des personnes qui ne parviennent plus à payer leur loyer ou qui sont surendettés. Nous n'avons que 7 minutes pour les écouter et apprécier leur situation dramatique.

A Sarreguemines, le tribunal est plutôt bien loti si l’on écoute le procureur Olivier Glady.

Les conditions de travail sont quand même plutôt bonnes au sein de la juridiction, ne serait-ce qu'en matière immobilière, il n'y a pas de dysfonctionnements majeurs ou même de mise en péril des personnels susceptibles d'y travailler.

Néanmoins, les juges aimeraient pouvoir avoir le temps de faire correctement leur travail. Catherine Bruère est la présidente du TGI.

C'est le souhait de pouvoir rendre une justice digne, dans des délais raisonnables, en pouvant entendre les personnes, prendre le temps suffisant pour étudier les pièces.

Mais aussi plus de stabilité selon le Procureur.

On a parfois l'impression, dans certains domaines du droit, qu'une réforme à peine reçue, à peine commencée à être ingurgitée et assimilée, la suivante vient la bouleverser en tout ou partie.

Tous les postes au tribunal de Sarreguemines ne sont pas encore pourvus. Des postes de magistrats et fonctionnaires sont vacants. Une équipe au complet faciliterait déjà leurs conditions d'exercice.