Société

Saint-Jean-de-Bassel : appel à projet, maraîchage, le couvent diversifie son activité


par Ambre Tarin
vendredi 4 février 2022 à 05:00

Le couvent de St-Jean-de-Bassel a lancé un appel à manifestation d’intérêts. Les sœurs recherchent un projet ou une association pour leur mettre à disposition des locaux. Car si le couvent accueille déjà une école de musique, un cabinet d’infirmière, une association d’éducation à l’environnement en plus des 50 sœurs qui y vivent, il reste encore de la place !

Son N°1 - Saint-Jean-de-Bassel : appel à projet, maraîchage, le couvent diversifie son activité

Cela remplie des locaux, mais surtout ça a un sens dans le prolongement de l'oeuvre des soeurs de la divine providence, que d'autres associations continuent ce service à la personne ici au couvent de Saint-Jean-de-Bassel.

Guillaume Lecorvaisier est le gestionnaire du couvent et étudie actuellement plusieurs projets. Parmi eux une maison d’assistance maternelle (MAM), ou un lieu d’accueil pour femmes victimes de violences conjugales.

Les soeurs y participent pleinement

Une commission composée de sœurs, et d’acteurs du territoire décideront prochainement quel projet pourra rejoindre le site du couvent. Avec l’envie de transmettre certaines valeurs pour sœur Martine Vollmar, coordinatrice sur le site.

Son N°2 - Saint-Jean-de-Bassel : appel à projet, maraîchage, le couvent diversifie son activité

 Nous sommes une cinquantaine de soeurs, un public plutôt agé mais qui participe encore à certaines des activités par le biais de soeurs qui sont à l'accueil ainsi que d'autres soeurs qui participent à ces activités.

Avec toutes ces associations, le couvent est en train de constituer un collectif pour renforcer les liens entre ces différentes associations afin d’en attirer d’autres.

Un projet de maraîchage avec Emmaüs

Parmi les projets que le couvent accueil, il y a un chantier d’insertion de maraîchage entretenu par l’association Emmaüs Dieuze Sarrebourg.

Son N°3 - Saint-Jean-de-Bassel : appel à projet, maraîchage, le couvent diversifie son activité

Les soeurs leur prêtent environ 1 hectare de terrain pour faire cultiver des légumes. Ils sont déjà quatre salariés et bientôt ils seront huit. Nous allons aussi leur confier les espaces verts.

Une démarche pertinente pour le gestionnaire qui confie des travaux faits habituellement en interne à une association à caractère sociale. Une initiative qui tombe à point puisque le jardinier du couvent partira à la retraite dans un an.

Les soeurs seront un des clients pour les légumes. Mais ils seront aussi en vente dans différents points à Sarrebourg, Dieuze ou bien à la ferme où le fromage de brebis est également fait.

Son N°4 - Saint-Jean-de-Bassel : appel à projet, maraîchage, le couvent diversifie son activité

C'est vraiment important pour nous les soeurs que perdurent ces valeurs que nous avons vécu avec les autres dans nos différentes activités que ce soit avec des personnes en églises ou avec des laïques. Il faut que cela continue de perdurer avec une dynamique.