Environnement

Des rapaces à la citadelle de Bitche


par Camille Bazin
lundi 27 juin 2022 à 05:18

Depuis une semaine, des rapaces ont pris place au sommet de la citadelle de Bitche. Julien Juban du Faucon Brionnais présente aux scolaires et au public ses oiseaux lors d’ateliers et de démonstrations. Nous l’avons rencontré à l’occasion d’un atelier pédagogique avec des élèves de l’école primaire de Bitche.

Son N°1 - Des rapaces à la citadelle de Bitche

Des ateliers pédagogiques

- Le gros gant à votre avis, c’est pour quel type d’oiseau ?

- Les aigles !

Le temps d’une journée, Julien Juban, fauconnier, fait entrer les élèves dans son univers, celui des rapaces.

Les ateliers qu’on propose aux enfants, c’est pour, d’une part les sensibiliser aux rapaces, leur fait comprendre déjà le statut de protection. Les rapaces sont protégés, pourquoi ? comment ? et pour quelles raisons il faut continuer à les préserver. Quel rôle les rapaces ont à jouer et surtout comment les rapaces fonctionnent, pourquoi ils volent ? comment ils volent ? La constitution d’une plume, les caractéristiques de chacun, c’est-à-dire quel est la puissance du faucon ? où elle est basée ? comment nous on se protège ? on essaye de faire quelque chose d’assez global, leur faire comprendre qu’est-ce qu’un rapace.

 

Assis sur le banc, Gabriel écoute avec attention les explications.

C’est la première fois que je vois des rapaces de si près, c’est magnifique.

À la fin de l’atelier Emma et Célène nous livrent leurs impressions.

- J’ai préféré quand on a touché les plumes et quand on a appris des trucs sur les hiboux.

- Moi j’ai préféré toucher les plumes, elles étaient toutes douces et quand on a essayé les gants.

 

Les rapaces, des espèces menacées

Basé dans le Morvan, le fauconnier a ramené avec lui 5 de ses rapaces, des buses, un aigle bleu du Chili et surtout son faucon laggar.

Je l’emmène partout et je le présente partout parce qu’on fait partie d’un programme de conservation sur cette espèce qui est dans le déclin à l’état naturel. C’est le seul faucon laggar ambassadeur français à l’heure actuelle. On est les premiers à faire partie de ce programme de conservation. Ça a été un des géniteurs pour le programme donc maintenant je le remets en démonstration justement pour parler de ce programme de conservation qui à mes yeux est très important. Il faut faire prendre conscience aux gens de ce qu’il se passe, pas forcément qu’en France mais dans le monde au niveau de ces rapaces.

 

Si les oiseaux ont été, durant de nombreuses années, fortement impactés par l’utilisation des pesticides et des raticides aujourd’hui, c’est un autre type de menace qui plane au-dessus du faucon laggar.

Il est braconné par les Pakistanais qui vont les attraper vivant et s’en servir d’appât. Les attacher pour attraper les faucons plus gros, le faucon sacre qui va faire une migration pour éviter qu’ils aillent dans les pays du Golfe comme ça, ils ont une monnaie d’échange avec les pays du Golfe.

Pour sensibiliser le grand public à toutes ces problématiques, Julien Juban propose des démonstrations pédagogiques jusqu’à vendredi à 15h au sommet de la citadelle. 

La buse de Harris
La buse variable
La buse royale
L'aigle bleu du Chili
Le faucon laggar