Initiative

Farschviller : Une reconversion grâce au macramé pour Solange Lorentz


par Sarah Carliez
mercredi 30 novembre 2022 à 15:55

Une reconversion grâce au macramé pour Solange Lorentz

Le week-end dernier sur le salon de la gastromie autour du Warndt à Freyming-Merlebach, un seul stand ne vendait ni à manger ni à boire.  Entre les bières et les fromages, Solange Lorentz, venue de Farschviller, venait vendre ses créations en macramé.

Son N°1 - Une reconversion grâce au macramé pour Solange Lorentz

Je fais essentiellement du macramé, des attrape-rêves, des produits faits de fils et de cordes en coton faits main. J’ai des petits gu-gus pour accrocher dans les sapins de Noël, j’ai des rainbows (ndlr : arc-en-ciel), des attrape-rêves, des mandalas et de la déco essentiellement. C’est une technique basée sur le nœud, donc on n’a pas du tout d’outils ou très peu. C’est une succession de nœud qui donne un certain motif, une certaine image, qui assemble des parties ou pas comme des suspentes à plantes, des sacs à mains et des choses comme ça.

Pour Solange Lorentz, entourée de ses créations, le macramé représente une activité salvatrice.

Avant je travaillais en bureau dans un cabinet d’architecte, c’est un autre monde. J’ai eu un problème de santé qui a fait que je ne pouvais plus exercer. Je suis malvoyante donc c’est vrai que je n’ai pas vraiment eu d’autres choix que d’ouvrir ma petite entreprise.

C’est en ouvrant en mars sa boutique « Atelier déco au Fil’ing » à Farschviller que la créatrice de 52 ans reprend le fil de sa vie.

Comme je suis déficiente visuelle, je ne peux plus lire, ni regarder la télé. Se servir d’un ordinateur c’est un peu compliqué, j’arrive encore peut-être à travailler une heure sur un ordinateur mais c’est le grand maximum. Donc j’ai dû me retourner vers quelque chose qui pouvait m’attirer et j’ai commencé à me détendre sur des bracelets de cordes et des choses comme ça. 

Toute une technique à réapprendre pour celle qui retombe un peu en enfance avec ses créations de fil de coton, qu’elle veut 100% françaises.

Personnellement, je n’utilise que de la corde de coton. J’ai un fournisseur qui est essentiellement français. Je me fournis chez Mansas en région toulousaine. C’est une corderie qui permet d’avoir des bons produits, français et en coton.

Ses créations sont à retrouver le 16 décembre à partir de 18h sur le marché de Noël de Rahling. Ou dans sa boutique au 2 rue Saint-Denis à Farschviller. 


Dans le reste de l'actu...

Sarreguemines : Le FC Istanbul submergé de dons pour venir en aide aux victimes des tremblements de terre en Turquie

il y a 6 h 54 min

Sarreguemines : Le personnel de la maison d'arrêt veut rebaptiser le nom d'une salle en hommage à un collègue décédé

il y a 9 h 24 min

Hombourg-Haut : 10 années de pâtisserie et des milliers de choux pour Valérie Berthol

il y a 15 h 44 min

La préfecture de Moselle prend des mesures pour éviter la propagation de la grippe aviaire

il y a 16 h 57 min

Quel avenir pour l'hôpital Marie-Madeleine de Forbach ?

il y a 19 h 28 min

Ninja Warrior : Dernière ligne droite pour le Mosellan Michel Lajic

il y a 20 h 7 min

Moselle : 98 classes sont menacées de fermeture pour la prochaine rentrée

il y a 1 jour 17 h 3 min

Voir toute l'actu

Flash InfoLa mobilisation contre la réforme des retraites a été un peu moins suivie que lors des 2 premiers rassemblements

il y a 8 h 12 min

Flash InfoLe travailleur de 53 ans décédé samedi sur le site de la Dillinger Hütte en Sarre était originaire de Forbach

il y a 8 h 29 min

Flash InfoUne collecte à destination des sinistrés turques et syriens est organisé à Falck

il y a 8 h 29 min

Flash InfoIl n’y a pas qu’en France que l’on manifestait ce mardi

il y a 8 h 55 min

Flash InfoUn homme de 50 ans a été légèrement blessé dans un accident de la route ce matin entre Faulquemont et Eincheville

il y a 10 h 13 min

Flash InfoLa grève a été peu suivie dans les écoles de l’académie de Nancy-Metz

il y a 10 h 14 min

Flash InfoLes opposants à la réforme des retraites ont répondu présents dans la région

il y a 10 h 14 min

Voir toute l'actu