Actualité


Pétards et feux d'artifice en Moselle : des restrictions pour Nouvel An

Pétards et feux d'artifice en Moselle : des restrictions pour Nouvel An

Crédit photo : Adobe Stock

Ça devient un rituel chaque année. A l’approche du Nouvel An, la réglementation des pétards et des feux d’artifice se durcit. Dans un contexte de vigilance renforcée-risque attentat et face aux risques d’accidents graves provoqués par les artifices, les services de l’Etat prennent des mesures adaptées. Le Préfet de Moselle a donc décidé de réglementer par arrêté préfectoral l’utilisation, le port et le transport d’articles pyrotechniques sur tout le département.

Concrètement, que dit l’arrêté ?

L’arrêté prévoit que du 15 décembre au 02 janvier inclus, les pétards et feux d’artifice sont interdits pour les particuliers sur la voie publique, en direction de l’espace public ainsi que dans les lieux de grands rassemblements.

Cette interdiction n’est toutefois par valable pour les catégories C1, F1, C2 et F2. C’est-à-dire les artifices qui représentent un danger très faible à faible et un faible niveau sonore, comme les petits pétards ou les petites fusées.

Ça c’est pour les particuliers. Et pour les professionnels ?

Les professionnels ne sont pas soumis à la même réglementation. S’ils sont titulaires du certificat de qualification, le port, le transport et l’utilisation des artifices de divertissement dans le cadre des spectacles pyrotechniques validés par la Préfecture, sont autorisés.

Et dans le Bas-Rhin ?

L'arrêté est valable jusqu'au 5 janvier 2020. La réglementation varie en fonction des âges. Les mineurs de 12 ans et plus peuvent acheter et utiliser des artifices C1. Les plus de 18 ans, eux peuvent acheter et utiliser des C1, C2 et C3. Mais il existe toutefois des restrictions supplémentaires, notamment pour les catégories C2 et C3. Certains artifices dits à propulsion comme les mortiers, les chandelles et les fusées ne peuvent pas être utilisés. 

Il est également interdit de transporter ou d'utiliser des pétards dans les transports en commun, mais également d'en acheter en Allemagne et de les ramener en France.

Déjà de nombreux accidents graves

Si la réglementation s’est durcit depuis plusieurs années, de nombreux accidents graves se sont déjà produits dans la région.

On se souvient notamment du Nouvel An 2017 à Alsting. Cette nuit-là, un homme de 30 ans a été très grièvement blessé à la tête. Le pétard lui avait explosé en plein visage alors qu’il tentait de l’allumer. La même année en Alsace, 3 personnes avaient dû être amputées d’une partie d’un doigt, dont un enfant de 3 ans.

En 2013, deux personnes avaient perdu la vie suite à l’utilisation d’artifices. Une personne est décédée en 2014, c’était à Sarre-Union.

Le transport du carburant également réglementé

Compte-tenu des risques de troubles à la tranquillité et l’ordre publics, ainsi que des dangers et risques d’accidents graves provoqués par l’utilisation détournée du carburant, Le Préfet de la Moselle a également décidé de réglementer la vente au détail et le transport de carburant en Moselle.

L’achat et la vente au détail, l’enlèvement ou le transport de tout carburant, par jerricans, cubicontainers, bidons, flacons ou récipients divers, sont interdits dans tous les points de distribution situés sur les communes du département de la Moselle du 15 décembre 2019 au 02 janvier 2020 inclus. Les gérants de stations-service, notamment celles disposant d’appareils ou de pompes automatisées de distribution d’essence, devront s’assurer de l’information de la clientèle.

L’interdiction ne vaut pas pour les produits spécifiquement destinés à l’alimentation d’appareils de chauffage individuels.

Julie Chaput

| jeudi 12 décembre 2019 à 12:52 - Mise à jour le 30 décembre 2019 à 06:56

Actualité

Une maison de l'habitat et de l'urbanisme ouvre ses portes à Sarreguemines

18/01/2020

Actualité

Entreprise en sursis, cigognes de retour et python surprise au menu de l'actu de la semaine

18/01/2020

Actualité

Que faire ce week-end en Moselle-Est et en Alsace-Bossue ?

18/01/2020

Actualité

Moselle : 1153 permis suspendus en 2019 à cause de l'alcool

17/01/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.