Actualité


Le confinement globalement bien respecté en Moselle

Le confinement globalement bien respecté en Moselle

Photo : Shutter Stock

Depuis le début du confinement, le 17 mars dernier, policiers et gendarmes sont sur les routes pour veiller à ce que tous les citoyens respectent la bonne application des mesures. En un mois environ 10 000 PV pour non-respect du confinement ont été dressés en Moselle.

Sur le secteur de la compagnie de gendarmerie de Boulay, c’est-à-dire les 96 communes qui composent les agglomérations de Faulquemont, Creutzwald, Boulay et Bouzonville le confinement est globalement bien respecté. 426 infractions pour non-respect du confinement ont été délivrés en 4 semaines.

« Il a fallu faire de la pédagogie »

Si aujourd’hui, les mesures du confinement sont relativement bien comprises par tous, au début, il a fallu faire beaucoup de pédagogie nous confie la Chef d’escadron Aurore Rigail.

Son N°1 - Le confinement globalement bien respecté en Moselle

Au début ça a été un peu compliqué. Les gens n’avaient pas forcément pris la mesure de l’importance du confinement ou n’en saisissaient pas les contours. Il y a eu sur les deux premières semaines, un gros effort de pédagogie mené par les militaires de la compagnie pour expliquer aux gens qui visiblement ne comprenaient pas et puis, par la suite, il a fallu sanctionner la population récalcitrante qui faisait preuve parfois de mauvaise foi. 

L’application des mesures liées au confinement est devenue la mission prioritaire de la compagnie de gendarmerie. Une vingtaine de patrouilles de la compagnie de gendarmerie de Boulay sont sur le terrain tous les jours et récemment du renfort est même arrivé.

Son N°2 - Le confinement globalement bien respecté en Moselle

Nous avons en plus bénéficié de l’arrivée de 5 élèves gendarmes. Les écoles de gendarmerie sont fermées donc les élèves ont été affectés plus tôt et sont venus renforcer nos effectifs ce qui nous permet d’avoir une présence sur le terrain très développé.

Un weekend de Pâques relativement calme

Pour le weekend de Pâques, la surveillance a été renforcée notamment sur les routes pour éviter les départs en vacances ou les weekends en famille.

Son N°3 - Le confinement globalement bien respecté en Moselle

Sur le weekend de Pâques, 64 verbalisations ont été dressées essentiellement vis à vis de gens qui se promenaient sans motif mais ce qui reste relativement peu par rapport à la population globale que nous avons sur le secteur donc on peut dire que le confinement a été plutôt bien respecté.

En zone gendarmerie de Sarreguemines c’est le même constat. Le sous-préfet Christophe Salin s’en réjouit.

Son N°4 - Le confinement globalement bien respecté en Moselle

Les gens sont globalement respectueux. Il y a une semaine encore on pouvait compter quelques dizaines de PV en zone gendarmerie dans l’arrondissement. Ce weekend c’était quelques unités. Donc le confinement est globalement respecté et c’est tant mieux.

Une diminution des cambriolages

Au niveau national, les chiffres publiés par le ministère de l’intérieur montrent une baisse de la délinquance. Agressions physiques, vols, cambriolages, on recense une baisse de 45% de manière général par rapport à mars 2019. Qu’en est-il sur le plan local ? La Chef d’escadron Aurore Rigail fait le même constat sur son secteur.

Son N°5 - Le confinement globalement bien respecté en Moselle

On a effectivement une baisse de la délinquance constatée ça c’est certain notamment les cambriolages, les vols de voitures, les vols à la roulotte sont en très net baisse. 

Avec le confinement, une hausse des violences conjugales et intrafamiliales était crainte notamment de la part des associations, qu’en est-il depuis un mois ?

Son N°6 - Le confinement globalement bien respecté en Moselle

Nous n’avons pas constaté de hausse sur le secteur. Nous avons même constaté une baisse mais ce constat n’est pas forcément conforme à la réalité. Nous avons conscience que les conditions du confinement ne sont pas toujours propices à la dénonciation des faits donc peut être que le constat que nous faisons n’est pas conforme à la réalité qui serait à la hausse.

Depuis le début du confinement, les femmes et les hommes victimes de violences intrafamiliales peuvent se rendre dans une pharmacie ou dans un centre commercial pour alerter de leur situation. Ce sont ensuite aux personnes alertées de prévenir la police ou la gendarmerie.

La commandante Aurore Rigail apporte tout de même une vigilance particulière aux foyers où des violences ont déjà eu lieu par le passé. 

Lundi soir, le président de la République a annoncé une prolongation du confinement jusqu’au 11 mai. Les militaires de la compagnie de gendarmerie resteront donc fortement mobilisés sur cette mission de faire respecter le confinement.

Camille Bazin

| mercredi 15 avril 2020 à 17:38 - Mise à jour à 18:57

Actualité

Le centre de test Covid de Morhange victime d'un incendie

04/08/2021

Actualité

Bon plan : La Forêt-Noire, ses chutes d'eau et ses chemins de randonnée

04/08/2021

Actualité

Oeting (Ep.3) : Marie-Claire Greff nous ouvre les portes de sa Petite Maison dans la Prairie

04/08/2021

Actualité

Les forêts de Sarreguemines rouvrent au public

03/08/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.