Actualité


Sarreguemines : le futur maire face à la crise du coronavirus

Sarreguemines : le futur maire face à la crise du coronavirus

Photo : Cédric KEMPF

Marc Zingraff va pouvoir prendre ses fonctions de maire dans un contexte inédit

Il n’imaginait sans doute pas vivre cette situation en début d’année… et pourtant.

Le 15 mars dernier, au premier tour des Municipales à Sarreguemines, Marc Zingraff l'emportait avec 54,55% des voix. Un premier tour critiqué au niveau local mais aussi national. Le coronavirus prenait de l'ampleur et les mesures barrières n'étaient pas encore entrées dans les moeurs. Une crainte légitime pour tous et pour Marc Zingraff puisqu'une partie de son équipe a été frappée par la maladie.

Malgré cette victoire, l'installation du nouveau conseil municipal et l'élection du maire ont été reportées, confinement oblige. Céleste Lett a donc dû jouer les prolongations et restera maire jusqu'au dimanche 24 mai 10h.

A cette date, le nouveau conseil municipal pourra se réunir et élire Marc Zingraff, maire de la ville de Sarreguemines. Le premier ministre Edouard Philippe a annoncé le 12 mai avoir eu le feu vert du conseil scientifique pour faire la bascule.

Après 4 mandats municipaux, Marc Zingraff enfilera pour la première l'écharpe de maire. Mais pour le moment, il travaille encore main dans la main avec Céleste Lett.

Céleste Lett s'occupe beaucoup de ce qui concerne directement l'épidémie, la relation avec les hôpitaux, les médecins et ceux qui interviennent pour la commande de masques. De mon côté, j'ai pu faire tous les travaux d'approches qui sont nécessaires à la reprise et à l'installation de notre équipe. Il faut prévoir tout ce qui concerne l'organisation des services, revoir chacun et discuter avec les uns et les autres.

Cette prise de fonction sera également l'occasion d'installer les premières nouveautés.

C'est par exemple mettre en avant un service nouveau qui sera complètement orienté vers la situation du centre-ville. A savoir les enjeux du centre-ville que ce soit les enjeux commerciaux, le logement, le stationnement, la circulation et les nouvelles technologies. La relation enfance, famille et santé publique va faire aussi son apparition au premier rang avec une adjointe déléguée.

Quel été à Sarreguemines ?

Les premiers jours, les premières semaines voire les premiers mois seront chargés et tournés vers la crise sanitaire et ses conséquences. Les décisions devront se prendre au jour le jour. Actuellement des visioconférences ont lieu tous les jours et des points réguliers sont faits avec la préfecture. Pour l'avenir proche, il faudra réflechir aux meilleures solutions.

On sait qu'il faudra être extrêment prudent en la matière, qu'il faudra être aussi créatif puisque nous entrons dans une période où les difficultés ne vont pas manquer. Ce n'est pas en étant abattu par la situation, pessimiste, qu'on aidera réellement notre société et notre ville pour sortir de cette période de difficultés. Il faut donc garder le moral.

Quid des événements comme la Saint-Paul ? 

La Saint-Paul a été victime de la situation. Lorsqu'on a supprimé la Saint-Paul, nous avons réflechi à la possibilité de la placer fin août. Il s'est avéré que c'est impossible. Certains événements ont été décalés à l'automne, notamment la saison culturelle. Là aussi, on est suspendu aux décisions et on attend toujours. Tout le monde de la culture et du tissu associatif espère pouvoir démarrer de la meilleure des manières à la rentrée.

Des réflexions sont en cours pour mettre en place des animations avec les commerçants afin de se relever de cette crise.

Se pose la question avec le service, et notamment le manager de centre-ville Jérémie Cahn, comment nous pouvons proposer des événements peut-être d'importances moins évidentes mais qui permettent d'apporter un plus aux commerçants. On espère que la situation évoluant favorablement, nous pourrons proposer quand même des animations, des aides et des initiatives qui auront de bons effets.

La cérémonie d'installation du nouveau conseil municipal sera organisée sur la Scène de l’Hôtel de Ville le dimanche 24 mai à 10h.

 

 

Cédric Kempf

| lundi 18 mai 2020 à 05:48 - Mise à jour le 19 mai 2020 à 09:34

Actualité

Plusieurs communes de Moselle reconnues en état de catastrophe naturelle

10/07/2020

Actualité

''Notre région est la meilleure'' : Grâce à nos lacs et étangs

10/07/2020

Actualité

Forbach célèbre (quand même) le 14 juillet

10/07/2020

Actualité

Les engins pyrotechniques et feux d'artifices interdits à l'approche du 14 juillet

10/07/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.