Actualité


Sarrebourg : des patrouilles pour protéger les chevaux d'actes de cruauté

Sarrebourg : des patrouilles pour protéger les chevaux d'actes de cruauté

Les Rangers de France et la SPA de Sarrebourg s’unissent pour protéger les animaux mutilés. Depuis le début d’année, des dizaines de chevaux ont été retrouvés blessés partout en France. À Sarrebourg, on veut éviter que cela arrive grâce à une patrouille de surveillance.

Son N°1 - Sarrebourg : des patrouilles pour protéger les chevaux d'actes de cruauté

C’est d’abord sur les hauteurs de Sarrebourg que l’on s’est arrêté avec Patrick et Wendy. Ce sont deux bénévoles des deux associations qui ont pour but entre autres, la protection des animaux.

Je sais qu'il y a régulièrement des chevaux qui sont mis en pâture. On préfère venir voir et faire acte de présence. On voit si tout se passe bien, si aucun animal n'a été martyrisé, blessé ou si les clôtures n'ont pas été coupées...

Wendy l’accompagne, elle qui est propriétaire de chevaux et qui craint pour les siens.

Ca me touche déjà particulièrement parce que je ne voudrais pas que ça arrive aux miens. Et parce que je me dis, main dans la main, on arrivera peut-être à faire quelque chose, on n'arrivera peut-être pas à arrêter ceux qui font ça, mais à sauver des vies.

C’est ensuite à Dolving, près de la forêt, qu’on peut voir plusieurs chevaux et un âne.

Effectivement, les animaux ne sont pas affolés. Ils vont venus en courant chez nous, parce que les animaux battus, souvent, ils ont une crainte. Et le cheval, c'est un animal de fuite.

Patrick, Wendy et d’autres bénévoles sont présents 7 jours 7  et font des rondes sur 15 sites différents de l’arrondissement.

Pour l'instant, on a rien remarqué, rien de très spécial. Pas de chevaux blessés.

Les Rangers de France font aussi de la sensibilisation et n’hésitent pas à informer les promeneurs sur ces actes. En cas de doute face à des comportements étranges, les Rangers vous invitent à prévenir la gendarmerie.

Cédric Kempf

| lundi 12 octobre 2020 à 05:48 - Mise à jour à 09:11

Initiative

Boulay : un tatouage comme ''point final'' après un cancer du sein

19/10/2021

Société

Sarralbe : l'interdiction de certaines couleurs inquiète Manuela, tatoueuse, et ses clients

19/10/2021

Economie

Agglo de Saint-Avold : un projet de rénovation pour lutter contre les vieux logements

19/10/2021

Politique

Moselle : les règles s'allègent mais le préfet appelle au maintien de la vigilance

18/10/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.