Actualité


Des volontaires de Haspelschiedt passent les épreuves de pompiers pour sauver leur caserne

Des volontaires de Haspelschiedt passent les épreuves de pompiers pour sauver leur caserne

Des habitants d’ Haspelschiedt s’étaient donnés rendez-vous à la caserne de Sarreguemines samedi matin. Leur objectif commun : devenir pompiers volontaires pour sauver une caserne en manque de personnel.

À l’épreuve du Luc léger, une course d’endurance, Christian, 53 ans, court sous les encouragements.

Christian vit à Haspelschiedt. Il fait partie des cinq habitants de la commune à être venus tenter les tests pour devenir sapeur-pompiers et ce pour une bonne raison.

Ben comme les autres collègues pour essayer de remonter la caserne de Haspelchiedt un petit peu et embellir le village et ainsi de suite.

Au programme pour Christian et les autres volontaires, une épreuve d'appréhension du vide.

Aux applaudissements, nous retrouvons Sabrina, 53 ans, et sa fille Malena, 17 ans. Elles ont elles aussi traversé les 40 kilomètres qui séparent Sarreguemines d’Haspelschiedt pour passer les tests.

 

Le centre d'Haspelschiedt compte six sapeurs-pompiers

Quand on habite dans des villages isolés, c’est important d’avoir les pompiers.  Et donc là ils cherchent à recruter et on s’est dit c’est maintenant ou jamais donc on s’est lancées et on s'est dit "on y arrive c’est tout".

Et c’est un autre membre de la famille, aussi pompier qui est à l’origine de leur inscription. Nathan, le fils.

J’ai proposé à ma mère qui a encore l’âge pour le faire et à ma petite sœur. Vu qu’on est une famille où on est trois pompiers de base, on agrandit la famille et on agrandit les pompiers.

Nathan, Malena et Sabrina. En cas de réussite pour ces deux dernières, la famille compterait cinq pompiers.

Aujourd’hui, la brigade compte au total 6 sapeurs-pompiers volontaires. Plusieurs actions avaient déjà été menées pour encourager les habitants à s’engager.

En cette matinée, le lieutenant Daniel Arbogast, chef de centre de l’unité opérationnelle d’Haspelschiedt est aussi présent…

C’était important car si on n’avait pas eu de personnel  qui s’est rajouté chez nous dans l’unité opérationnelle, on était prêts à fermer le centre.

En cas de succès à ces tests de recrutement, c’est donc un peu de  répit que s’offriront la caserne et sa commune.

 

 

Laurie

| lundi 19 octobre 2020 à 06:00 - Mise à jour à 07:31

Actualité

On prend des nouvelles de… la liaison A4/Lorentzen

01/12/2020

Actualité

Pour l’économiste Raphaël Didier, « un retour à la normale semble peu probable »

01/12/2020

Actualité

24 bières pour aider les victimes du Covid

01/12/2020

Actualité

Sarrebourg : les plus démunis auront un cadeau de Noël

30/11/2020

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.