Actualité


Réseau de chaleur, écoquartier, gare : Où en sont les projets à Sarrebourg

Réseau de chaleur, écoquartier, gare : Où en sont les projets à Sarrebourg

Des projets de taille sont actuellement en cours à Sarrebourg.

Son N°1 - Réseau de chaleur, écoquartier, gare : Où en sont les projets à Sarrebourg

Alain Marty, Maire de Sarrebourg

Vous avez été réélu l’année dernière en pleine crise sanitaire. Comment avez-vous réussi à gérer cette situation inédite depuis 1 an ? Est-ce que ça freine certains projets ?

Le fonctionnement normal d'une commune nous l'assurons tout à fait. Nous avons des services qui sont fermés (piscine, musée, un certain nombre de structures de la collectivité). Donc c'est un peu compliqué. On s'occupe de nos concitoyens. En ce moment on s'occupe fortement de la vaccination et qu'un certain nombre de journées complémentaires soient organisées en plus de l'hôpital dans un centre de vaccination. En gros, ce que l'on peut dire c'est qu'on a nos recettes qui sont en diminution. On a voté le compte administratif, il manque de l'ordre de 600-700 000€ de recettes en 2020, dus aux services qui sont fermés et donc ça a une incidence sur les investissements de la collectivité.

Malgré la situation, il y a de gros projets en cours. Un réseau de chaleur urbain est en train d'être installé sur votre commune. Comment va-t-il fonctionner ? Et quels sont les travaux en cours ?

C'est un dossier qui a été assez long à mettre au point. C'est une délégation de service public donc ça ne va pas forcément avoir d'impact sur le budget de la commune puisque c'est une entreprise, Engie, qui réalise une chaufferie. L'objectif c'est réduire l'utilisation des énergies fossiles (gaz, fioul) pour les remplacer par une énergie locale. Donc c'est une indépendance sur le plan énergétique. On utilise le bois, la biomasse pour faire une chaufferie. Et cette chaufferie avec un réseau de chaleur va irriguer l'équivalent de 2800 logements. Mais ce ne sont pas des logements qu'on va chauffer. On va chauffer les services de la commune, l'armée, l'hôpital, maisons de retraite, lycées, collèges. La chaufferie doit être installée cet été et les travaux de réalisation du réseau de chaleur (c'est de l'eau chaude qui circule en ville et qui va permettre de chauffer ces différents bâtiments) devraient être terminés d'ici 1 an.

La ville travaille sur un projet d'Ecoquartier, l'Ecoquartier Gérôme. Un projet sur presque 15 ans. C'est quoi ce projet et où en est-on ?

C'est pas seulement un écoquartier c'est une réflexion que nous avons menée lors du plan local d'urbanisme pour améliorer le logement sur la ville de Sarrebourg. Donc on a deux zones d'aménagement concerté. Une qui est sur la route qui va vers Haut-clocher et qui est en plein développement avec du collectif et de l'individuel. Et nous avons une volonté d'un écoquartier sur la caserne Gerôme. En gros une dizaine d'hectares en centre-ville. Ça ne démarre pas pour l'instant parce qu'on n'a pas la capacité sur Sarrebourg d'équiper plusieurs zones de logements. La première zone est en train de se développer et nous espérons pouvoir au cours de cette année 2020/2021 commencer les premières opérations sur cette zone d'aménagement avec du logement 2 immeubles et les services de la politique sociale du département. On souhaite effectivement un écoquartier avec un environnement privilégié, peu de voitures, des espaces qualitatifs en plein cœur de ville parce qu’on n’est pas très loin du centre-ville. Et ça fait partie de l'image qu'on aimerait véhiculer de Sarrebourg dans les prochaines années.

En 2016, la municipalité s'est engagée dans un vaste projet de réaménagement du Pôle d'Echange Multimodal en 4 phases. Pouvez-vous nous rappeler en quelques mots les 3 premiers et nous évoquer plus en détails le dernier qui est en cours ?

On est sur une opération de plus de 7.5 millions d'euros sur plusieurs années. Ce pôle multimodal est bien évidemment autour de la gare, il comprend à la fois le ferroviaire et le routier. C'est un lieu important, 2000 personnes fréquentent la gare de Sarrebourg tous les jours. 2000 personnes qui vont vers Strasbourg, Nancy, Metz ou même vers Paris puisqu'on a la chance d'avoir un arrêt TGV. L'idée c'était de réaménager ce pôle pour qu'il soit encore plus attractif. Cette année on est en train de construire un parking juste à côté de la gare et nous allons faire cette année encore le parvis de la gare. Il nous restera pour terminer cette immense opération à refaire les quais de la gare routière, ça devrait être fait l'année prochaine. 

Margot Benabbas

| vendredi 16 avril 2021 à 09:24 - Mise à jour à 10:38

Actualité

Bon plan : La Forêt-Noire, ses chutes d'eau et ses chemins de randonnée

04/08/2021

Actualité

Oeting (Ep.3) : Marie-Claire Greff nous ouvre les portes de sa Petite Maison dans la Prairie

04/08/2021

Actualité

Les forêts de Sarreguemines rouvrent au public

03/08/2021

Actualité

Du soutien scolaire pour les écoliers de Forbach

03/08/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.