Actualité


Forbach : 15 jours pour se mettre dans la peau d'une cheffe d’entreprise

Forbach : 15 jours pour se mettre dans la peau d'une cheffe d’entreprise

À Forbach, 8 femmes issues des Quartiers Politique de la Ville (QPV) de Moselle-Est éloignées de l’emploi participent actuellement à une expérimentation menée par Capentreprendre. Durant 15 jours, elles se mettent dans la peau d’un entrepreneur et participent à la création d’une entreprise dans le domaine de la pâtisserie. Nous les avons rencontrées à mi-parcours.

Son N°1 - Forbach : 15 jours pour se mettre dans la peau d'une cheffe d’entreprise

2500 biscuits fabriqués en une journée

C’est dans la cuisine du CFA Camille-Weiss de Forbach que nous retrouvons nos 8 cheffes d’entreprises en herbe.
Après une semaine de théorie, place à la pratique. Frédérique Fardeau, chef pâtissier et entrepreneur salarié de Capentreprendre, encadre les participantes dans la fabrication de 2500 biscuits.

On a des sablés à la vanille avec du sucre grain, on a des sablés pépites de chocolat farine de châtaigne et on a un sablé à la farine de blé qui est glacé à la pomme.

Avant d’en arriver à cette étape de production, les participantes ont suivi des ateliers de marketing, de communication, de comptabilité, mais ont aussi eu le droit à quelques extras.

On a eu un cours de yoga, on a été chez le coiffeur, pas mal de choses pour que les femmes se sentent bien.

Des ateliers pour booster la confiance des femmes. 

 

Un pont vers l'emploi et l'entrepreneuriat

Aïcha et Zakéa participent pour la deuxième fois à un projet de coopérative éphémère avec Capentreprendre.

Au lieu de rester à la maison à ne rien faire, on s’est dit il faut qu’on se remotive, il faut qu’on se relance, de faire quelque chose.

Cette expérimentation a pour but de faire découvrir le monde de l’entrepreneuriat à des femmes éloignées de l’emploi et pourquoi pas de créer des vocations. Chez Zakéa, qui avait commencé une formation en pâtisserie, interrompue à cause de la crise sanitaire, cette minicoop’ lui donne des idées.

Zakéa : Je me dis pourquoi pas faire mon CAP pâtisserie et après faire mon projet pour moi-même et devenir entrepreneuse.
Aïcha : Souvent c’est vrai qu’on pense que ce n’est pas accessible à tout le monde et finalement si c’est accessible à tous il faut juste la motivation.

Les biscuits vont ensuite être emballés et seront vendus vendredi et samedi sur les marchés de Forbach, Behren-lès-Forbach et Stiring-Wendel.

Camille Bazin

| mardi 25 mai 2021 à 17:52 - Mise à jour à 17:58

Santé

Moselle : la situation sanitaire reste stable malgré une légère hausse du nombre de cas

26/10/2021

Politique

La ministre déléguée à l'Industrie voit l'avenir en vert pour la Moselle-Est

26/10/2021

Culture

Bitche : des œuvres du monde entier au cœur du centre-ville

26/10/2021

Culture

Sarreguemines : une pièce de théâtre raconte l'exil des Mosellans en 39-40

26/10/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.