Actualité


Parcoursup : une plateforme trop complexe ?

Parcoursup : une plateforme trop complexe ?

Parcoursup ! Impossible de passer à côté si vous êtes futurs étudiants ou parents de futurs étudiants. Il s’agit de la plateforme en ligne qui permet de s’inscrire dans les études supérieures.

Une nouvelle plateforme qui vient remplacer Admission Post Bac, mais qui ne fait pas l’unanimité. Pour beaucoup, elle est jugée trop sélective, y compris pour les filières générales.

Mais Brigitte Dutreuil, l’inspectrice de l’éducation nationale en charge de l’information et de l’orientation en Moselle, assure que ce n’est pas une sélection et que la demande du futur étudiant, ne sera pas rejetée si elle n’est pas en adéquation avec son niveau.

Dans les lycées c’est le branle-bas de combat. Pour accompagner au mieux les élèves, les établissements ont dû mettre en place des moyens humains et matériels supplémentaires. Pour chaque classe de Terminale, deux professeurs principaux ont été désignés. Exemple au lycée Henri Nominé de Sarreguemines avec le proviseur Jean-François Reinert, où des réunions avec les parents, les élèves, mais aussi les professeurs, les directeurs d'établissement et les responsables des centres d'orientation et d'information, ont eu lieu.

De leur côté les CIO, les centres d’orientation et d’information, sont très sollicités. Par les établissements scolaires d’une part, mais aussi par les parents et les élèves. A Sarreguemines, la directrice du CIO, Sandra Beckerich, a constaté une hausse de 20% de demande de renseignements par rapport à la même période l’année dernière. Et le carnet de rendez-vous pour les vacances se remplit à vitesse grand V.

Côté élèves, malgré toutes les explications apportées par les professeurs, la plateforme Parcoursup n’est pas si simple… A commencer par le mot de passe à choisir, un peu trop complexe selon Franck, en terminal Bac Pro au lycée Henri Nominé.

Pas simple à comprendre non plus pour Hugo et Yanis, en Bac Pro également.

Pour les aider dans leurs démarches, des séances d’accompagnement continueront d’être proposées par les professeurs de l’établissement.

Julie Chaput

| lundi 5 février 2018 à 07:37

Actualité

Pauline, soigneuse animalière : ''J'en rêve depuis toute petite''

23/08/2019

Actualité

Entrez dans la peau d’un moine à Sturzelbronn

23/08/2019

Actualité

La solidarité passe par vos baskets ce dimanche à Sarreinsming

23/08/2019

Actualité

Nos idées de sorties du week-end

23/08/2019

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.