Le Grand Réveil


L'invité du Grand Réveil : Fanny Lamarque, présidente de l’association PAC

L'invité du Grand Réveil : Fanny Lamarque, présidente de l’association PAC

Podcasts audio :

Partie °1 - L'invité du Grand Réveil : Fanny Lamarque, présidente de l’association PAC


Fanny Lamarque, présidente de l’association PAC « Protection et actions pour les chiens »

En février 2020, un trafic de chiots a été démantelé à Hottviller dans le pays de Bitche. C’est maintenant l’heure du procès et votre association se porte partie civile.

1.  Pourquoi vous avez décidé de vous porter partie civile ? Est-ce que vous pouvez déjà nous rappeler les faits ? Quand le procès ?

On a été contacté par plusieurs acheteurs en 2016. Notre association a creusé sur le sujet pendant des semaines, des mois. A la suite de cela, on a monté un dossier qu’on a envoyé au tribunal de grande instance compétent. Tout a mené sur une enquête qui a duré très très longtemps. Pour certaines victimes, c’était trop long parce que l’individu continuait à faire ce qu’il faisait.

2.  En plus de vous, les personnes qui ont été victimes de ce trafic peuvent également se porter parties civiles. Comment ça marche ? Pourquoi elles devraient le faire ? Est-ce que ça va forcément leur coûter beaucoup d’argent ?

On invite toutes les victimes à nous contacter. Certaines se sentent seules depuis des mois. Les gens ont souvent peur de devoir payer des frais d’avocats. Il faut savoir qu’ils peuvent avoir de l’aide juridictionnelle. S’ils peuvent avoir cette aide, forcément ce sera pris en charge. Nous ce qu’on va mettre en place, c’est un système de collectifs de victimes. Ils vont pouvoir se regrouper pour pouvoir payer un minimum de frais d’avocats.

3.  Vous attendez quoi de ce procès ?

Par ce procès, l’association PAC est plus que déterminée à faire entendre la voix de ces chiots malades ou décédés et vendus comme des objets sans considération. C’est le but de l’association.

4.  Votre association milite au quotidien contre le trafic de chiens et notamment la vente d’animaux an animalerie. Est-ce que ce genre d’histoires arrivent fréquemment en Moselle ?

En Moselle, il n’y en a pas des masses mais en France il y en a beaucoup trop. À l’Assemblée Nationale, ils ont voté des lois concernant le bien-être animal et l’abandon. Le trafic de chiots c’est le maillon invisible de ce fléau. C’est pourquoi qu’on attend de ce procès des peines à la hauteur de ces souffrances animales.  

Pour contacter l'association, rendez-vous sur Facebook.

Radio Mélodie

| jeudi 25 février 2021 à 12:16

La Mélodie Family

Crumble spéculoos à la banane, poire et chocolat

27/09/2021

La Mélodie Family

Mesurer sa fréquence cardiaque

24/09/2021

La Mélodie Family

Recette : Macarons à la noix de coco

24/09/2021

La Mélodie Family

Santé: La maladie de Dupuytren

24/09/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.