Actualité

Niederstinzel : Les fraises ont du retard à cause de la météo


par Margot Benabbas
vendredi 4 juin 2021 à 08:55

Avec la météo du printemps et les nombreuses gelées, les fruits et légumes arrivent avec du retard cette année, notamment les fraises. Exemple à la ferme du Geroldseck à Niederstinzel où Margot a rencontré Nicolas Deom.

Son N°1 - Niederstinzel : Les fraises ont du retard à cause de la météo

Le constat n'est pas très positif en ce début du mois de juin pour Nicolas le gérant de l'exploitation bio. Il y a des dégâts et 3 à 4 semaines de retard sur plusieurs variétés de légumes comme les carottes.

Les pommes de terre c'est pareil. On a eu quand même des dégâts du gel. Un moment elles étaient noires. En temps normal on commence à récolter au 15 juin, là ce sera 14 juillet. 

Heureusement, le maraîcher possède plusieurs serres où la situation est meilleure. Il vient d'ailleurs d'investir dans 2000m² de serres supplémentaires qui seront installées d'ici peu.

Dans les serres ça va. Courgettes on récolte déjà depuis 3 semaines mais on a quand même dû couvrir pendant une trentaine de jours. Découvrir, recouvrir tous les jours.  

Quand viendront les fraises ? 

L'exploitant et ses 7 salariés travaillent dur depuis le début du printemps pour sauver les récoltes. Malheureusement avec le gel et sans soleil, difficile de sauver les 2 hectares de fraises...

Il y avait un moment où il y avait 80% de perte. Là, les fraises c'est sûr qu'il y en aura moins... entre 10-20% en moins, je ne sais pas encore exactement mais ça c'est pas réparable. 

Une grosse différence par rapport à la récolte exceptionnelle de l'année dernière...

Hier on a cherché pour la première fois 10kg. 10kg le 2 juin. L'année dernière on cherchait entre 80 et 100. 

Amateurs de fraises, rassurez-vous, une fois dans les fraisiers, on se rend compte qu'elles sont bien là ! Elles n'attendent plus qu'un peu de soleil pour rougir.

C'est bien chargé quand même, ça va venir malgré tout ! 

Il y a 1 mois Nicolas avait très peur pour ses fraises, aujourd'hui il sait qu'il pourra ouvrir ses champs à la libre cueillette. La seule question c'est : quand ? Et si ce qui a été perdu ne sera jamais rattrapé, le maraîcher veut rester positif !

L'année est pas foutue ! Loin de là ! Tout dépend du temps, de la météo. Si c'est correct ça devrait aller... On croise les doigts ! 

 

On peut retrouver ses produits au magasin de la ferme les mercredis et samedis et chez « De mes terres » à Sarrebourg.