Politique

Un emploi qui s'adapte à vos compétences, c'est la nouveauté proposée à Farébersviller


par Cédric Kempf
mercredi 10 novembre 2021 à 05:04

La ville de Farébersviller entre dans le programme "Territoires Zéro Chômeur Longue Durée". Créé en 2016, ce programme a déjà permis d’offrir plus de 1000 emplois dans 10 territoires français. Mais la méthode n’est pas traditionnelle. Explications.

Son N°1 - Un emploi qui s'adapte à vos compétences, c'est la nouveauté proposée à Farébersviller

Cette fois, ce n’est pas à la personne de s’adapter au poste à pourvoir, mais au poste de s’adapter à l’individu. Pendant 1 an, les personnes volontaires, privées d’emploi, seront suivies grâce à une commission locale de l’emploi et l’association d’insertion et de réinsertion présidée par Nadia Rghioui.

On prend les compétences, ce que la personne sait faire, ce qu'elle aime faire et ce qu'elle a déjà fait, et là on construit son projet professionnel en essayant de l'insérer en partenariat avec toutes les structures qui existent déjà.

Un dispositif très précis doit donc se mettre en place comme nous l’explique Nathalie Furno, directrice du cabinet du Maire.

C'est un dispositif qui va créer de l'emploi en CDI, on créera également des entreprises à but d'emploi. C'est un dispositif qui est financé par l'Etat, il y a des études qui ont été faites, c'est qu'un demandeur d'emploi quand il est au chômage, il coûte environ 18 000 euros.

Sarah a 26 ans et est en recherche d’emploi depuis 1 an. Elle a décidé de participer à ce programme.

C'est mieux de se baser sur la personne parce que les gens ne sont pas tous pareils, et on peut trouver des qualités à une personne et pas à d'autres. Je trouve que c'est bien de se baser sur ça parce que l'on peut trouver des pépites un peu partout je pense si l'on cherche bien.

Malgré les centaines d’emplois qui ont vu le jour grâce à B’Est, il reste 786 chômeurs parmi les 5600 habitants. Le maire Laurent Kleinhentz a déjà des pistes pour créer des postes.

On a plein de domaines de réflexion dans l'agroalimentaire, dans tout ce qui est environnemental, je peux vous parler de l'étang à retaper, d'une forêt à recréer...

La commune a un 1 an pour convaincre le Ministre de la cohésion sociale et de l’emploi que ce programme peut fonctionner chez elle. Si c’est validé, les postes pourront être créés.