Société

Salaires trop bas et conditions de travail qui se détériorent, les salariés de la petite enfance sont à bout


par Camille Bazin
lundi 4 juillet 2022 à 13:37

Les salariés des crèches gérées par l’association la Croix-Rouge sont en grève ce lundi 4 juillet. Un appel à la grève qui a été lancé au niveau national par les syndicats CGT et FO et qui a été suivi par la quasi-totalité des établissements du Grand-Est. Nous nous sommes rendus à Forbach où une quinzaine de salariées de Forbach et Morhange s’étaient réunies ce lundi matin.

Son N°1 - Salaires trop bas et conditions de travail qui se détériorent, les salariés de la petite enfance sont à bout

Des enfants qui vont aux toilettes pendant trois semaines sans lumière, c’est inadmissible.

Inadmissible, mais c’est pourtant le genre de problème que rencontre quotidiennement Patricia, employée de crèche à la Souris Verte à Forbach. À côté d’elle, Agnès, employée de crèche au multi-accueil de Morhange, renchérit.

Les locaux sont étroits pour le nombre d’enfants. Les enfants sont serrés donc forcément ça engendre des pleurs, des tensions pour le personnel et pour les enfants.

Sa collègue, Estelle, veut alerter sur cette situation.

On veut alerter la Croix-Rouge, les communes et les parents parce qu’on pense que les parents ont le droit de savoir. Nous sommes dans la section des bébés, on a 8 à 10 bébés dans cette section de 50m² et ça devient difficile à gérer. Souvent, on a les 8 bébés pour une personne pendant au moins une heure ou deux le temps que la collègue revienne.

  

Elles sont une quinzaine à s’être donné rendez-vous devant la crèche l’arc-en-ciel au Wiesberg pour dénoncer des conditions de travail qui se détériorent mais surtout des salaires qui plafonnent malgré les années d’expérience.

J’ai 10 ans d’ancienneté je suis à 1280€ - Jessica, employée de crèche au multi-accueil l’arc-en-ciel de Forbach

Moi j’ai 1200€ tout rond, j’atteins ça au bout de 10 ans – Patricia, employée de crèche au multi-accueil la souris verte de Forbach

Farida Bouhadjar est auxiliaire puériculture et déléguée syndicale CGT.

Une employée de crèche qui a 23 ans de carrière elle va avoir à peu près 1390€ alors que celles qui arrivent maintenant, puisque le SMIC a augmenté, elles ont à peu près la même chose à 50€ près.

Les travailleurs de la petite enfance réclament donc des augmentations significatives, la revalorisation des grilles de classification et des locaux décents. Concernant ce dernier point, elles se sont rendues en mairie pour voir le maire, Alexandre Cassaro, qui a refusé de les recevoir.
Si les professionnels de la Croix-Rouge ne sont pas entendus, la grève pourrait être reconduite à la rentrée de septembre.