High-tech


On a testé l’Apple Watch

On a testé l’Apple Watch

Ca y est, nous avons pu tester l’Apple Watch ! Voici nos impressions, comme ça, à chaud…

Les précommandes ont démarré hier, l’occasion pour nous de tester l’Apple Watch dans l’Apple Store de Strasbourg

 

Comment essayer l’Apple Watch ?

La procédure pour essayer la montre est assez simple : connectez-vous sur le site d’Apple et choisissez l’Apple Store correspondant à la montre que vous convoitez (en général, seule l’Apple Watch Édition n’est réservée qu’à une sélection de points de vente), réservez votre rendez-vous au créneau dispo, et voilà !

On rappelle qu’il vous faudra un compte Apple pour pouvoir réserver votre essai. Par ailleurs, des supports sont disposés un peu partout afin de vous laisser l’essayer, mais vous ne pourrez pas la porter.

 

Un rendez-vous aux petits oignons !

Après un accueil agréable, un vendeur s’approche de moi « Ah, bonjour Mathieu ! Alors, vous avez déjà une petite idée du modèle que vous auriez envie d’essayer ? » avec un sourire bizarrement complice. Comme un tatoueur qui se jouerait de vous « Alors ? Prêt à vous faire tatouer le visage de votre maman sur la fesse gauche ? »

On s’approche de la table, et dans un geste encore peu confiant, il tente d’ouvrir son tiroir contenant les fameuses montres de test, en vain. Il réessaye, toujours pas. Allez, on essaye à nouveau, et c’est la bonne !

Tadaaa ! La voilà. Enfin. La mise en scène est millimétrée : il me confirme « Va pour le modèle Sport noir. Vous la portez à gauche ou à droite ? ». On se rend rapidement compte que les gestes ne sont pas encore très affûtés. Il place la montre autour de mon poignet, tente tant bien que mal à clipser le bitogno dans le trou du bracelet et me prévient « Attention, c’est là que je risque de vous pincer. » En effet.

 

Première surprise : elle n’est pas si grande en fait ! J’avoue ne pas avoir été déçu. Au contraire. J’avais peur qu’une montre trop grande puisse devenir gênante, voire pénible. Or pas du tout, les dimensions sont parfaites. Deuxième surprise : le modèle de test n’est pas opérationnel. Il s’agit d’une vidéo tournant en boucle présentant les différentes fonctionnalités de la montre. J’avoue ne pas y avoir prêté énormément d’attention. Troisième surprise : Le « Tap Engine » est juste fabuleux. Pour rappel, il s’agit du moteur de vibrations de la montre. En réalité, il s’agit plus d’un « toc toc » que d’un « vrr vrr ». Une véritable réussite !

Après une petite dizaine de minutes à tchatcher, voici venue l’heure de me voir amputé de la smartwatch. « Allez-y d’un coup sec et franc, ça fait moins mal » ai-je dit. Ça fait mal quand même.

 

Une montre étonnante !

Apres avoir du rendre la précieuse, il nous a été possible d’essayer la montre sur des supports disposés dans le store.

Avant de procéder au test, il faut garder à l’esprit que la montre essayée est un modèle de démonstration. Elle n’a pas pu être connectée à mon téléphone, et je n’ai pas pu l’essayer autour du poignet. Mais qu’importe, ce petit aperçu m’a permis d’appréhender l’appareil dans des conditions quasi-réelles. Une chose est sûre, l’écran est tout simplement sublime ! La lumière est top, les couleurs puissantes, le noir profond, et la définition Retina décolle la rétine. A l’usage, l’OS est vif, rapide et répond plutôt bien. Bien sûr, je n’ai pas pu jumeler mon iPhone à l’Apple Watch de test, mais à priori, la réactivité de la bête ne devrait pas beaucoup changer.

Par contre, les dispositifs de contrôles sont assez déroutant : l’écran tactile, le Force Touch (l’écran de la montre a différents niveaux de pression, ce qui implique plusieurs interactions possibles), la Digital Crown (molette digitale) et le bouton des Contacts. Avec tous ces moyens d’interagir avec le système d’exploitation, il arrive qu’on ne sache plus trop quoi faire !

Il m’est arrivé à plusieurs reprises de ne pas savoir ce que mes gestes produiront, ce qui n’est pas forcément habituel pour un produit Apple. Je pense qu’on apprend à appréhender la logique des développeurs après quelques jours d’utilisation.

Et globalement alors ?

Il s’agit une nouvelle fois d’un produit étonnant et déroutant ! Sur le plan de l’hardware, j’ai été étonné par la qualité exceptionnelle des matériaux. La réalisation est particulièrement réussie, et le design est très convaincant. Ayant testé le modèle Sport, j’ai été séduit par le poids plume de la montre, et le touché pêche du bracelet en plastique. Finalement, elle n’est pas si épaisse !

Néanmoins, le bas blesse concernant l’OS. Bien sûr, Rome ne s’est pas faite en un jour, donc la marge de progression est énorme. Mais entre hésitations, complexité et nouveaux réflexes à créer, je reste perplexe quant à l’usage au quotidien. Même si je pense qu’en conditions réelles, la montre devrait répondre à tous mes besoins, et peut-être même à en créer de nouveaux.

Rendez-vous dès le 24 avril pour le test définitif !

 

Radio Mélodie

| samedi 11 avril 2015 à 15:32 - Mise à jour le 3 novembre 2016 à 00:00

Actualité

Les rassemblements limités à 30 personnes dans le Bas-Rhin et 10 personnes à Strasbourg

24/09/2020

Actualité

Feu d'habitation à Mainvillers : 1 homme et 7 chats incommodés par les fumées

24/09/2020

Sport

Nicolas Peifer est prêt à tout donner à Roland Garros

24/09/2020

Actualité

Série d'incendies à Forbach : un homme arrêté

23/09/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.